Vous devez voir ça.

A Hong Kong, 45 supercars ont été arrêtées par les forces de l'ordre. Les conducteurs de ces bolides sont soupçonnés d'avoir modifié leur voiture et de participer à des courses de rue illégales. 

Au lieu d'envoyer les 45 voitures à la fourrière, les policiers ont bloqué l'une des artères principales de la ville pour garer l'ensemble des supercars. Le choix des policiers est assez curieux : voulaient-ils envoyer un message pour dissuader les autres chauffards ? Si la réponse à la question est positive, l'objectif est atteint. Les images de cette arrestation ont fait le tour du monde

De nombreux résidents se sont plaints du bruit excessif émis par ces voitures de sport. Sont-ils simplement jaloux de ces riches propriétaires ? C'est une autre histoire... Le South China Morning Post a rapporté que les appels concernant les courses de rue illégales ont augmenté de 40% au cours de 11 premiers mois de l'année 2020, soit un total de 139 appels. Les agents de la police ont dressé 222'905 contraventions et assignations à résidence pour excès de vitesse au cours de cette même période. 

Ces voitures de sport surpuissantes posent problème aux autorités. Le gouvernement veut que ces courses cessent, mais ne propose aucune solution alternative. Il va donc continuer à jouer au jeu du chat et de la souris en espérant calmer les ardeurs de certains. 

Cette scène rappelle celle de Monaco qui à l'occasion du Top Marques, avait rassemblé des milliers de voitures de sport dont des dizaines ont passé quelques heures dans une fourrière improvisée par les forces de l'ordre. 

Le salon Top Marques a failli fermer ses portes à tout jamais mais la principauté a décidé de lui redonner une chance en adoptant cette fois une nouvelle formule. Par ailleurs, il ouvrira ses portes en septembre prochain après une absence causée entre autres par l'épidémie de coronavirus.