Avec Gordon Murray en personne pour ces premiers tests à vitesse modérée.

Des supercars et des hypercars, on en découvre tous les jours, ou presque. Mais il en y en beaucoup qui ne reste qu'à l'état de projet, de dessin ou de maquette. Et ne voient jamais le jour.

Ce n'est pas le cas de la Gordon Murray T.50. Elle verra bien le jour. En témoigne cette vidéo qui vient d'être publiée dans laquelle on voit cette supercar à turbine tourner sur la piste de Dunsfold, en Angleterre, connue pour être la piste de Top Gear. Pas question en revanche de voir son potentiel encore, la voiture tourne encore au ralenti. Mais elle roule ! 

De nouvelles photos et une vidéo de Gordon Murray Automotive confirment que la T.50 n'est pas seulement une idée folle sortie de la tête d'un scientifique. En effet, Gordon Murray lui-même s'installe à son volant pour avoir un avant-goût de ce que sa voiture a à offrir.

Le célèbre designer a une longue histoire avec les voitures les plus rapides, et le temps qu'il a passé chez McLaren en tant que concepteur de la célèbre F1 transparaît dans la T.50. Des portes dièdres au cockpit à trois places, en passant par la forme générale, la T.50 pourrait bien être une version moderne de la F1 qui filait à toute allure. Jusqu'à ce que vous la voyiez de l'arrière.

Galerie: Gordon Murray T50 XP2 Prototype

Vous ne trouverez pas de moteur à réaction sur la F1, ni d'ailleurs sur la T.50. En revanche, la nouvelle hypercar de Murray est équipée d'un ventilateur électrique qui tourne à 7000 tr/min, aspirant ainsi la voiture sur la chaussée.

Une turbine qui fonctionne également comme un système d'air dynamique pour le V12 signé Cosworth, atmosphérique, qui développe 654 chevaux à partir d'une cylindrée de 4,0 litres. Il tourne à plus de 12'000 tr/min et, bien que nous n'ayons pas l'occasion d'entendre le moteur à plein régime dans cette vidéo, même à des vitesses modérées, il semble féroce. Le sifflement de la turbine est également assez impressionnant.

Cette vidéo nous montre littéralement le premier essai du prototype T.50, il est donc compréhensible que les choses aillent lentement. Il s'agit néanmoins d'une première étape essentielle dans la mise en production de la voiture, prévue pour 2022. Seules 100 voitures seront fabriquées, pour un coût d'environ 3 millions de dollars chacune, environ 2,5 millions d'euros. Il ne nous reste plus maintenant qu'à attendre sagement les prochaines vidéos, notamment celle dans laquelle on pourra enfin voir la T.50 rouler à fond sur piste. On a hâte !