Quand un collectionneur réalise ses rêves de luxe...

Quels sont vos souhaits ou vos rêves les plus fous ? Un beau voyage ? Une nouvelle télévision pour le prochain Euro de football ? Ou peut-être un délicieux dîner avec toute la famille - quand la pandémie sera terminée ? Autant de rêves réalisables, on l'espère, ou du moins qui restent à portée de main. 

Mais évidemment, les rêves sont relatifs. Et pour certaines personnes qui ont déjà tout, en tout cas matériellement, la réalisation d'un rêve est quelque peu différente. Quand on a déjà un certain niveau de vie, on peut se fixer comme objectif ultime de s'offrir un jour une Bugatti. Mais quand on en possède déjà plusieurs dans son garage, que faire ? La seule façon d'aller plus loin dans ses fantasmes est de demander à la marque française de réaliser votre vision personnelle et de réaliser une hypercar unique.

Bugatti Chiron habillé par Hermès

L'entrepreneur et investisseur immobilier américain Manny Khoshbin est l'un de ces clients. Bugatti a créé pour lui la "Chiron habillé par Hermès", relançant ainsi le partenariat entre les deux marques françaises.

"Je suis un fan absolu de Bugatti. J'aurais voulu appeler mon fils Ettore, mais ma femme n'était pas d'accord. Lorsque j'ai vu la Chiron pour la première fois en 2015, j'ai immédiatement réservé l'un des premiers créneaux de production. Concernant la livraison, je suis probablement l'un des derniers, mais cela est de mon fait", explique Manny Khoshbin. La raison ? Ses demandes plutôt extravagantes.

Pour la conception de cette voiture, la marque de luxe française Hermès a donc été invitée à participer à la mise en œuvre du look individualisé recherché par Manny Khoshbin, avec les applications de couleurs, de tissus et de finitions propres à Hermès.

Une couleur unique

La couleur de cette pièce unique est celle du cuir "Craie" rendu célèbre par les sacs à main et autres articles de luxe Hermès. Alors que la plupart des modèles de Molsheim sont composés de deux couleurs principales pour un meilleur contraste, la carrosserie de cette Chiron brille entièrement dans les mêmes teintes blanc cassé. Jusqu'au bout des jantes.

Bugatti Chiron habillé par Hermès
Bugatti Chiron habillé par Hermès
Bugatti Chiron habillé par Hermès

Le monogramme H de la marque parisienne se trouve dans la calandre en fer à cheval, et le motif "Courbettes et Cabrioles" qui orne le dessous de l'aile arrière. Par ailleurs, M. Khoshbin souhaitait que les chevaux cabrés reflètent d'une manière ou d'une autre, au sens figuré, les 1500 ch du moteur W16. Manny, en outre, a opté pour le toit optionnel vitré au-dessus des sièges du conducteur et du passager, baptisé Sky View. Les seules parties de l'extérieur dans une teinte différente sont le couvercle du moteur et les étriers de frein en "rouge italien" et les plaques de seuil de porte en aluminium poli.

Design intérieur revu

Le design Hermès se retrouve également dans l'intérieur de la Chiron. Partout ou presque puisque le matériau utilisé pour habiller le cockpit a été fabriqué presque exclusivement par Hermès. On retrouve ainsi la couleur Craie sur les sièges, la console centrale ou encore le panneau de toit et arrière, du cuir Ecru pour le tableau de bord et la console centrale. Et puis il y a toujours le motif "Courbettes et Cabriolets" sur les panneaux de portes.

Bien entendu, Bugatti ne dévoile pas le coût final de la voiture et de cette préparation spécifique. Mais évidemment, le commanditaire de la voiture a été pleinement intégré dans le processus comme Manny Koshbin l'explique lui-même : 

"Cette Chiron spéciale a nécessité deux visites chez Hermès, à Paris, pour discuter du design, de la réalisation de l'intérieur et pour voir l'avancée du travail. L'équipe d'Hermès, les designers de Bugatti et moi-même avons dû échanger des centaines d'e-mails. J'ai pris tout mon temps pour concevoir cette voiture. Je l'ai fait de manière consciente, car je sais qu'un jour je transmettrai cette voiture à mon fils. Elle vivra pendant des générations."

Bugatti Chiron habillé par Hermès

Trois Bugatti dans le garage... bientôt quatre ! 

À noter que si le magnat de l'immobilier possède désormais 3 Bugatti dans son garage, cette Chiron habillé par Hemès, une Veyron et une Veyron Grand Sport Vitesse "Les Légendes de Bugatti" Rembradt Bugatti. Et il y aura bientôt une quatrième Bugatti dans le garage : "Nous allons bientôt recevoir une Bugatti Baby II pour mon fils. Il est fou de Bugatti, il est tout excité dès qu'il entend ce nom !"

Un passif entre Bugatti et Hermès

Ce n'est pas la première fois que Bugatti et Hermès travaillent main dans la main sur un projet commun. Avant même la Première Guerre mondiale, Ettore Bugatti avait commandé des selles et des brides en cuir à Émile-Maurice Hermès, le petit-fils du fondateur de l'entreprise, Thierry Hermès. Puis, dans les années 1920, le travail du cuir de la marque apparaît dans les voitures de course de Bugatti. En 2008, Bugatti a relancé ce partenariat traditionnel avec la Bugatti Veyron Fbg par Hermès.

Galerie: Bugatti Chiron habillée par Hermès