Le 0 à 100 km/h est bouclé en moins de trois secondes.

Soyons francs : il n'y a pas de réel intérêt à avoir plus de 600 chevaux dans une berline. En prenant l'exemple de BMW, la 520i d'entrée de gamme est environ trois fois moins puissante (181 ch) mais offre malgré tout des performances plus que correctes, puisqu'elle passe de 0 à 100 km/h en 7,9 secondes. Et il se trouve que cette version de la Série 5 est environ trois fois moins chère que la M5 CS, ce qui est une information importante.

Les performances de cette superberline sont particulièrement impressionnantes car elles correspondent à celles des hypercars, et ce malgré un poids de 1,825 tonne. La chaîne YouTube AutoTopNL a emmené la BMW M la plus puissante de tous les temps sur un tronçon libre de l'Autobahn afin de tester le V8 biturbo de 4,4 litres.

Galerie: BMW M5 CS (2022)

Les chiffres parlent d'eux-mêmes. La M5 CS est passée de 0 à 100 km/h en 2,98 secondes, ce qui est pratiquement identique aux trois secondes annoncées par le constructeur. Le sprint jusqu'à 200 km/h est peut-être encore plus fou, car la berline l'a effectué en 9,67 secondes, soit environ six dixièmes de mieux que ce que BMW affirme.

Le huit cylindres a été mis à l'épreuve lors d'une second relais. La vitesse maximale de 305 km/h a été atteinte sans effort. C'est un exploit impressionnant compte tenu de ses dimensions. On peut donc se demander quelle serait sa vitesse maximale sans les limites du poids, de l'aérodynamique ou de la restriction moteur.

L'ère de l'électrique est d'ores et déjà arrivée et il n'y aura pas de retour en arrière. Néanmoins, BMW nous prouve toujours que le bon vieux moteur thermique n'a pas rendu son dernier souffle. Les conducteurs souhaitant vivre une expérience essence unique devront débourser près de 200'000 euros et faire vite, car la M5 CS est une édition limitée.