Technologie de Formule 1, unité hybride rechargeable et poids réduit - l'Aston Martin Valhalla vise un record sur le Nürburgring.

Quoi de mieux pour mettre à profit votre retour dans la catégorie reine du sport automobile, la Formule 1 que de créer l'une des hypercars les plus extrêmes (et les plus belles) de tous les temps ?

Aston Martin présente la version définitive de la Valhalla, un chef-d'œuvre hybride de 950 ch doté d'une technologie dérivée des voitures de F1 et prête à pulvériser les précédents records sur le circuit du Nürburgring. On a hâte de voir ça !

Aston Martin Valhalla

Sculptée par le vent

Des formes sinueuses façonnées par de longues séances en soufflerie : l'Aston Martin Valhalla a un design fluide et particulièrement réussi, mais qui est aussi le résultat d'un long travail des ingénieurs britanniques. Chaque appendice en effet est fonctionnel pour créer "l'arme parfaite" pour la piste. La Valhalla parvient ainsi à générer 600 kg d'appui à 240 km/h, pour être littéralement collée au tarmac.

Comme l'aérodynamique, l'électronique et le châssis sont dérivés de la technologie de la Formule 1. Toute la structure est en fibre de carbone, ce qui a permis de réduire le poids à seulement 1550 kg. 

Aston Martin Valhalla
Aston Martin Valhalla

La suspension à biellettes et le système Multimatic Adaptive Spring confèrent à l'ensemble une grande souplesse. Le système Multimatic Adaptive Spring ajuste en permanence le taux de ressort et, en mode Track, la voiture devient plus basse et plus rigide pour améliorer la stabilité et la pénétration dans l'air. Cependant, pour sortir de votre parking ou négocier un dos-d'âne, la commande de levage du "nez" vous sera très utile !

Le système de freinage utilise des disques en carbocéramique avec la technologie "brake-by-wire" montés sur des roues de 20' à l'avant et de 21' à l'arrière avec des pneus Michelin.

Aston Martin Valhalla

Un cockpit de compétition

Le cockpit est plus grand que celui de l'autre hypercar, la Valkyrie, mais il conserve un aspect aérodynamique de voiture de course. Au centre du tableau de bord se trouve le système d'infodivertissement Aston Martin HMI qui intègre les fonctionnalités Apple CarPlay et Android Auto, ainsi que des commandes de climatisation à deux zones.

En termes de sécurité, le Valhalla dispose d'un système de freinage automatique d'urgence, d'une alerte de collision, d'un régulateur de vitesse adaptatif, d'une surveillance des angles morts et d'une caméra de recul avec système de vision à 360°.

Un moteur qui bat des records

La motorisation en position centrale arrière est composée d'un V8 essence de 4,0 litres, biturbo, qui développe 750 ch - le huit cylindres le plus puissant jamais produit par Aston Martin - et d'un moteur électrique de 204 ch, pour un total de 950 ch et 1000 Nm de couple.

Aston Martin Valhalla

Il est associé à une nouvelle transmission automatique à double embrayage à 8 rapports conçue spécialement pour ce modèle. La boîte de vitesses utilise une "marche arrière électrique", c'est-à-dire qu'elle utilise la poussée inverse des moteurs électriques sans installer un lourd engrenage mécanique.

En mode de conduite 100% électrique, la puissance est transmise uniquement aux roues avant, tandis que dans les autres configurations, l'unité de commande répartit la puissance entre les deux essieux en fonction des conditions de conduite. En mode électrique, la voiture atteint 130 km/h et peut parcourir jusqu'à 15 km sans aucune émission.

Aston Martin Valhalla

En revanche, l'utilisation des deux moteurs permet d'exploiter tout le potentiel de la voiture. Aston Martin parle d'une vitesse de pointe de 330 km/h et d'un sprint de 0 à 100 km/h en 2,5 secondes seulement. L'objectif d'Aston Martin est d'arrêter le chrono en 6 minutes 30 secondes sur le circuit du Nürburgring et d'établir un nouveau record. Le record actuel est détenu par la Porsche 911 GT2 RS en 6:38.840.

Le développement de la nouvelle Aston Martin sera achevé dans les semaines à venir, avec la participation des pilotes de l'équipe de Formule 1 Sebastian Vettel, Lance Stroll et Nico Hulkenberg.