Pour une voiture à plusieurs millions d'euros, c'est dommage !

Si vous avez suivi en direct sur notre site le Festival of Speed de Goodwood la semaine dernière, alors vous avez pu assister à la première sortie publique de plusieurs nouveautés, comme la BMW Série 2 Coupé, la Lotus Emira ou encore la Genesis G70 Shooting Brake. Sans oublier sans doute l'une des plus impressionnantes de toutes : l'Aston Martin Valkyrie AMR Pro

Pour autant, l'hypercar et son V12 atmosphérique de 1014 chevaux a eu des débuts mitigés. Avec Darren Turner à son volant, pilote Aston Martin de longue date, la voiture, aussi impressionnante soit-elle, s'est montrée un peu capricieuse. À tel point que l'une des courses de la course de côte a été interrompue après que la voiture a ralenti et a été obligée de se garer sur le côté, ce qui a entraîné un drapeau rouge.

Pour éviter la mauvaise publicité liée à cet incident, Aston Martin a rapidement voulu mettre les choses au clair, notamment par la voix de Lawrence Stroll, président d'Aston Martin, qui a révélé que les problèmes de démarrage de l'hypercar de la Valkyrie à Goodwood étaient dus à un problème électrique sur une pièce ne valant pas plus de... 5 £ (à peu près 6 € au taux de change actuel).

"En ce qui concerne Goodwood, il y a eu un petit problème électrique, une pièce de 5 £ entre la batterie basse tension et la batterie haute tension qui a décidé de ne pas fonctionner pour une raison quelconque à ce moment-là" explique celui qui a acquis une participation de 20 % dans Aston Martin en janvier 2020.

Galerie: Aston Martin Valkyrie AMR Pro production version

"Nous n'avons jamais eu ce problème lors des essais. Nous sommes heureux que cela se produise maintenant, nous ne l'avions jamais vu auparavant, et c'est une pièce que nous obtenons d'une source externe. Nous avons donc compris le problème et l'avons réparé immédiatement".

Comme pour rassurer ses clients, Lawrence Stroll a déclaré que tout était toujours en cours pour qu'Aston Martin commence à livrer des voitures au quatrième trimestre 2021 : 

"Je vais confirmer, comme nous l'avons promis, que nous allons livrer des voitures à partir de septembre", a déclaré Stroll lors d'une table ronde de médias sélectionnés, notamment à Autosport/Motorsport.com. Et de continuer : "Nos premières voitures sortiront de l'usine comme prévu, comme j'ai dit il y a cinq mois que nous le ferions. Nous sommes donc dans les temps."

Stroll a également été clair sur ses ambitions pour l'équipe Aston Martin F1, se fixant pour objectif de se battre pour les championnats du monde dans les quatre ou cinq prochaines années. Mais le milliardaire canadien n'en oublie pas les voitures de route et semble aimer mener les deux de front : 

"Je suis entouré de personnes fortes. J'ai beaucoup de chance d'avoir des gens formidables dans les deux organisations, dans la voiture de route avec Tobias [Moers] qui est un PDG phénoménal, et Marek [Reichman] qui est un directeur créatif incroyable. C'est vraiment passionnant de faire les deux. Ils se nourrissent vraiment l'un de l'autre."

Et comme pour confirmer que chez Aston Martin, la F1 et les voitures homologuées route ont une relation étroite, la nouvelle Aston Martin Valhalla vient d'être dévoilée, empruntant de nombreuses solutions techniques et technologies à la catégorie reine du sport automobile. Découvrez-la en vidéo ci-dessous :