Voici une Citroën 2CV pour le moins exceptionnelle, qui pourrait peut-être, pour de nombreux collectionneurs, justifiée un prix d'achat particulièrement élevé. En effet, le modèle que vous apercevez en photos est une 2CV Charleston de 1990 qui n'a jamais été immatriculée et qui se présente en état de sortie d'usine, avec seulement neuf petits kilomètres à l'odomètre, soit la distance des essais qui avaient lieu en amont de la livraison.

Ce modèle sera proposé lors d'une vente aux enchères organisée par la maison Aguttes le 30 août 2021 à Paris, au Grand Palais, en marge du Tour Auto 2021. Cette pièce exceptionnelle, que l'on peut qualifier de neuve et non de "comme neuve" pour le coup, est estimée entre 50 000 et 70 000 euros. Cette somme peut paraître assez déconnectée de la réalité pour certains, mais nous vous avions parlé il y a quelques semaines d'une autre Citroën 2CV Charleston, en moins bon état, et totalisant 39 kilomètres. Celle-ci s'était échangée moyennant la modique somme de 47 560 euros.

Citroën 2CV Charleston (1990)

Ce véhicule n'a jamais été vendu et est proposé avec un certificat de demande d’immatriculation d’un véhicule neuf d’époque. Et pour ceux qui douteraient encore de la véracité de ces propos, l'état de la voiture témoigne de son historique, sans parler de l'absence de perçage pour les plaques d'immatriculation.

Comble du luxe, et qui pourrait donc séduire les collectionneurs encore réticents à l'idée de mettre une telle somme dans une 2CV, il s'agit d'une Charleston rouge Delage, à savoir celle qui fut intégrée après la série limitée à la gamme régulière. Mais comme elle date de 1990, il s'agit donc de l'une des dernières Citroën 2CV produites.

Citroën 2CV Charleston (1990)

Même si la voiture n'a jamais été immatriculée, elle a quand même eu un propriétaire, un propriétaire qui souhaite rester discret. Ce dernier avait monté une société aux États-Unis qui se chargeait d'importer et de vendre des modèles Citroën. Il aurait ainsi acheté 30 des dernières 2CV produites, dont 27 auraient été vendues. Quid des trois dernières ? L'homme en question aurait gardé ces trois modèles, et cette Charleston serait l'une de ces voitures.

Cette 2CV fut conservée par un professionnel de l'automobile depuis sa sortie d'usine et n'a pas subi les affres du temps. L'état général est excellent, tandis que l'intérieur peut encore sentir le neuf. La maison d'enchères Aguttes précise néanmoins qu'il faudra faire un petit tour en atelier avant qu'elle ne fasse ses premiers kilomètres, puisque les fluides sont ceux d'origine et l'air dans les pneus est le même depuis plus de 30 ans.

Source : Aguttes