La course à la puissance ne date pas d'hier, bien au contraire, puisqu'à la fin des années 80 et aux débuts des années 1990, les constructeurs se livraient à une véritable bataille dans ce domaine. Porsche 959, Ferrari F40, McLaren F1 et autres Lamborghini Diablo se distinguaient par des performances encore d'actualité, et des niveaux de puissance record pour l'époque.

Aujourd'hui, les acteurs de cette course à la puissance sont globalement toujours les mêmes, même si les modèles ont changé et sont encore plus performants. Il y en a certains qui ont toutefois disparu, comme Koenig par exemple, un préparateur allemand au même titre que Ruf, Brabus ou encore Gemballa, qui a disparu dans les années 90.

Porsche 962 légalement autorisé à vendre (extérieur)

Koenig, à ne surtout pas confondre avec Koenigsegg, était un préparateur spécialisé dans les modèles destinés à la compétition, et notamment la Porsche 962 qui a participé à de nombreuses courses d'endurance. Le fondateur de Koenig, Willy Koenig, avait d'ailleurs couru avec cette voiture dans les années 1960.

Après plusieurs modifications, la Porsche 962 est devenue la Koenig Specials C62. Parmi les changements majeurs effectués, nous retrouvons des optiques et des ailes qui ont été surélevées, un nouveau fond plat, de nouveaux amortisseurs pour s'adapter aux irrégularités de la route, tandis que les freins d’origine ont été conservés, même si des plaquettes Brembo, plus adaptées à un usage sur route ouverte, ont été installées.

Porsche 962 légalement autorisé à vendre (intérieur)

Trois exemplaires seulement ont été fabriqués, et les prix sont évidemment corrélés à la rareté du produit, puisque son propriétaire actuel en réclame la bagatelle de 995 000 dollars, soit environ 860 000 euros.

Pour la petite histoire, à la base, Koenig avait prévu de construire 30 modèles de sa C62, mais avec un prix de départ d'un million de dollars, les rares clients qui avaient la chance de pouvoir s'offrir une telle voiture préfèraient payer deux fois moins cher une Ferrari F40, au pedigree largement plus prestigieux.