Quand on vous dit Aston Martin, vous pensez certainement aux voitures de James Bond, aux impressionnantes GT motorisées par un V12, ou encore à de luxueux cabriolets à la sonorité envoûtante. Si vous suivez avec assiduité l'actualité automobile, vous pensez peut-être désormais aussi aux SUV, puisque de la firme de Gaydon commercialise depuis quelques mois son premier modèle du genre avec le DBX.

Mais Aston Martin, c'est aussi des citadines. Oui, "des" citadines et non "une" citadine, si vous pensiez que la marque avait fauté à une seule reprise en 2011 avec la Cygnet, un petit modèle reposant sur les bases de la Toyota IQ. Une IQ rebadgée bien évidemment par Aston Martin, et que le constructeur britannique qualifiait de "solution luxueuse à la mobilité urbaine".

À l'époque, la Cygnet était vendue, en France, moyennant 38 250 euros, soit presque quatre fois plus que pour sa sœur jumelle. Hormis le look anglais, tout le reste y compris le moteur revient au constructeur japonais.

Aston Martin Cygnet
L'Aston Martin Cygnet

Mais la Cygnet n'était pas la première citadine de la marque, en témoigne cette étonnante petite voiture fabriquée à seulement 26 unités en 1982. Il s'agit de la Frazer-Tickford Metro, un modèle dont vous n'avez sûrement jamais entendu parler, et pour cause. 

La Frazer-Tickford fut le fruit de la collaboration entre Aston Martin et British Leyland, construit par Tickford lors de son passage chez Aston Martin sous l'ère David Brown. Utilisant la petite Austin Metro comme base, Aston Martin a revu quelques éléments, notamment à l'intérieur, avec la présence de cuir et d'Alcantara, ou encore celle d'un toit ouvrant et d'un régulateur de vitesse.

La voiture se dote également d'un petit kit carrosserie lui donnant des airs de petites sportives, qu'elle n'est pas vraiment, même si son petit 1,3 litre, revu par Aston Martin, développait tout de même 80 chevaux. Une puissance respectable pour ce segment à l'époque.

Un exemplaire est actuellement disponible aux enchères chez H&H Classics. Ce modèle appartenait au photographe officiel de Ferrari, Wendal McBride, et se pare d'une teinte "Cairngorm Brown" à l'extérieur avec un bel intérieur beige. La voiture affiche seulement 9320 miles au compteur, soit environ 15 000 kilomètres, et elle est estimée entre 35 000 et 45 000 livres, soit entre 41 600 et 53 500 euros.