Mise à jour 17/10/2022 : La remise de 30 ct d'euro sera finalement prolongée a annoncé la première ministre.

"Je confirme que la remise sur les carburants va être prolongée jusqu'à mi-novembre. J'ai également eu le patron de Total au téléphone, qui va prolonger sa ristourne", a annoncé Élisabeth Borne, ce dimanche au 20h de TF1.


Au moment de la rédaction de cet article, les prix à la pompe sont en moyenne de 1,956 €/l  pour le diesel, 1,675 €/l pour le SP95-E10 et 1,773 €/l pour le SP98-E5 d'après le site Carbu.com. Les prix affichés tiennent compte de la remise de 30 ct d'euros par litre prise en charge par l'Etat depuis le 1 septembre 2022. 

On ne savait pas si cette ristourne allait être prolongée au delà du 31 octobre 2022. Nous avons aujourd'hui réponse à notre question : la remise de 30 centimes ne sera pas prolongée ! Autrement dit, dès le 1er novembre, les prix affichés dans les stations-service augmenteront automatique de 30 centimes ! 

 

C'est Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie, qui a déclaré dans les micros de RTL en ce jeudi 13 octobre que "le gouvernement ne prolongera pas la ristourne". Il a expliqué que le gouvernement d'Emmanuel Macron envisageait une autre solution, dont "un soutien aux automobilistes qui n'ont pas d'autres choix que de prendre leur voiture pour aller travailler", rapporte La Dépêche. 

Toutefois, le gouvernement soutiendra les plus dépendants à leur voiture que si les prix augmentent (ce qui est le cas). Il n'a pas évoqué le montant de cette aide, "cela dépendra du prix des carburants à la pompe. Si jamais les prix des carburants devaient exploser, notre soutien sera ciblé", a-t-il indiqué. 

Voilà une mauvaise nouvelle pour les automobilistes qui doivent depuis plusieurs jours faire face à une pénurie d'essence un peu partout en France. Il est compliqué de trouver une station service en mesure de livrer tous les carburants. Les quelques pompes encore en service sont prises d'assaut, parfois, il faut attendre plus de 30 minutes avant de pouvoir remplir son réservoir d'essence. Cette pénurie est provoquée par la grève des salariés des raffineries TotalEnergies et Exxon Mobil, elle a été reconduite lundi dernier. 

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?
Commentez!