Aujourd'hui, seuls les véhicules thermiques dont le poids dépasse 1,8 tonne sont soumis à un malus. Naturellement plus polluants puisqu'ils demandent plus d'énergie, les véhicules les plus lourds, souvent des SUV, vont être de plus en plus taxés au cours des prochaines années.

Clément Beaune a confirmé que le seuil va être progressivement abaissé pour prendre en compte de plus en plus de modèles, avec des changements qui devraient être mis en place dès l'année 2024, mais dont les modalités n'ont pas encore été définies.

"La question, c'est quel rythme, quel seuil, et quel type de véhicules", a déclaré le ministre des Transports dans le Grand Jury RTL - Le Figaro - LCI. "Le poids doit être pris en compte, pour des raisons écologiques. Le bonus, c'est plusieurs milliards d'euros chaque année que l'Etat, donc tous les Français, payent. Il faut que les règles soient vraiment écologiques."

"Le seuil qui est appliqué aujourd'hui aux véhicules thermiques – parce que c'est pour les véhicules thermiques – va être abaissé progressivement, et sans doute dès le projet de loi de finances pour 2024."

Les véhicules électriques et hybrides épargnés pour le moment

La mesure ne concernera que les véhicules thermiques, une augmentation du malus liée au poids des véhicules électriques et hybrides étant envisagée à terme mais "pas pour le 1er janvier 2024" selon Clément Beaune.

"Pour les voitures électriques et hybrides, dans un premier temps, la question va se poser, mais j'essaie d'être cohérent : on essaie d'encourager le passage du thermique [à l'électrique]", a précisé le ministre.

"C'est le sens de l'Histoire de prendre en compte le critère de poids. On est dans une phase de transition ; le mot a un sens. Il faut que l'on développe les véhicules électriques, en France et en Europe. Plutôt des petits, moyens, pas trop chers, aussi pour des raisons sociales. Même chose pour les hybrides."

"C'est le sens du bonus écologique depuis des années : on durcit les critères au fur et à mesure du moment où l'on a des véhicules plus abordables."