En 2023, le groupe Mercedes-Benz a réalisé des résultats intermédiaires qui confirment pratiquement les chiffres de 2022, à commencer par le bénéfice net, qui a reculé de seulement 2%, passant de 14,8 milliards d'euros à 14,5 milliards d'euros.

Un résultat que le groupe allemand qualifie néanmoins de "solide" en cette période de défis et qui est confirmé par le chiffre d'affaires, qui a atteint 153,2 milliards d'euros en 2023. En bref, une croissance de 2% des revenus, qui avaient atteint 150 milliards d'euros en 2022.

Ola Kaellenius : "Mettre en œuvre notre stratégie en période difficile"

Lors de la présentation des résultats financiers de l'exercice écoulé, le président-directeur général du groupe Mercedes-Benz, Ola Kaellenius, a déclaré :

"Mercedes-Benz a poursuivi sa transformation en 2023, en développant des innovations électriques et numériques de pointe, en faisant progresser le développement des véhicules électriques et en obtenant de solides résultats financiers. En d'autres termes, l'équipe a une fois de plus réussi à mettre en œuvre notre stratégie en des temps difficiles, en réalisant l'eSprinter et la nouvelle Classe E."

"Dans le même temps, nous avons ouvert la voie aux produits et plateformes de nouvelle génération tels que VAN.EA et MB.OS. afin de maintenir Mercedes-Benz à la pointe de l'industrie."

Ola Kaellenius

Le signe de stabilité est également confirmé par le nombre de voitures livrées par Mercedes dans le monde en 2023 (à l'exclusion donc des véhicules utilitaires légers), qui s'élève à  2 044 051. En pratique, cela ne représente que 3 332 voitures de plus qu'en 2022 (2 040 719), soit une augmentation de 0,2%.

Les ventes seulement bonnes en Europe

La répartition des ventes par région montre la bonne santé du groupe Mercedes-Benz en Europe et le recul relatif de tous les autres marchés, notamment en Asie et plus encore dans le "reste du monde" qui comprend l'Amérique latine, le Moyen-Orient et l'Afrique.

  • Europe : 659 627 (+6,6%)
    Premier marché : Allemagne 234 274 (+8,7%)
  • Amérique du Nord : 339 493 (-1,4 %)
    Premier marché : États-Unis 298 013 (-0,9 %)
  • Asie : 963 789 (-2,5%)
    Premier marché : Chine 737 226 (-2,2%), dont 590 590 produits localement (-0,2%)
  • Reste du monde : 81 142 (-9,2 %)

Les véhicules électrifiés atteignent 20%.

Le poids des ventes mondiales de voitures électriques du groupe Mercedes-Benz est particulièrement significatif, passant de 16 % du total en 2022 à 20% en 2023. L'an dernier, les hybrides et électriques Mercedes ont atteint 401 943 contre 333 490 en 2022 (+20,5%).

Mercedes EQA restyling (2023)

Mercedes EQA

Les Mercedes BEV ont atteint à elles seules 240 668 unités en 2023, un chiffre qui, comparé à 149 227 en 2022, représente une augmentation de 61,3%.

Prévisions 2024, entre incertitudes et goulets d'étranglement

Pour 2024, le groupe Mercedes-Benz s'attend à une tendance similaire à celle de 2023, à savoir une grande stabilité du chiffre d'affaires et des ventes. Ces dernières restent une fois de plus liées à l'existence de certains facteurs de ralentissement et de "goulets d'étranglement" qui affectent la production et les livraisons depuis quelques années.

C'est le postulat que fait le groupe allemand en vue des résultats 2024 :

"La situation économique et les marchés automobiles restent caractérisés par un degré exceptionnel d'incertitude. Des développements inattendus peuvent résulter notamment des événements géopolitiques et de la politique commerciale. Il s'agit notamment du conflit actuel au Moyen-Orient, de la guerre entre la Russie et l'Ukraine et d'autres crises régionales. D'autres incertitudes potentielles incluent l'exacerbation des tensions entre la Chine et les États-Unis et une nouvelle détérioration des relations politiques entre l'Union européenne et la Chine."

"D'autres perturbations de la chaîne d'approvisionnement et, en particulier, des goulets d'étranglement dans la disponibilité des composants critiques, restent un facteur de risque important. Cela pourrait avoir un impact sur les chaînes d'approvisionnement et sur l'évolution des prix des matières premières et de l'énergie. En outre, une inflation et des taux d'intérêt plus élevés que prévu, des perturbations potentielles sur les marchés financiers et un ralentissement encore plus marqué de la croissance économique pourraient avoir un impact sur l'économie mondiale et les marchés automobiles".

Les véhicules électriques et hybrides jusqu'à "bien au-delà de 2030"

Mercedes-Benz confirme son objectif de devenir une marque entièrement électrique, mais réaffirme que ce sont les clients qui détermineront le calendrier de cette transformation. Pour sa part, l'entreprise allemande prévoit de répondre aux besoins de ceux qui veulent une voiture électrique ou hybride, et ce "jusqu'à bien au-delà de 2030".

Mercedes CLA Concept 2023

Mercedes-Benz Concept Classe CLA

La société prévoit que les ventes de voitures électriques atteindront 50% du total des ventes dans la seconde moitié de la décennie et, pour y parvenir, l'un des modèles clés est la nouvelle CLA électrique. Parallèlement, Mercedes-Benz estime que le coût des batteries par kilowattheure peut être réduit de plus de 30% dans les années à venir grâce à l'optimisation de la conception des cellules et des modules, à une meilleure intégration des véhicules et à la poursuite du développement de la chimie des cellules (par exemple, NMC, LFP de nouvelle génération).