En février 2022, le cargo Felicity Ace a pris feu et a fini par couler, s'échouant au fond de l'océan Atlantique. Quelque 4 000 voitures ont péri dans l'incendie, dont la plupart étaient des véhicules neufs de différentes marques du groupe Volkswagen. Le drame n'est pas encore terminé pour le conglomérat automobile, puisque le géant allemand fait l'objet non pas d'une, mais de deux poursuites judiciaires.

Bloomberg rapporte que le groupe VW a été poursuivi à deux reprises pour des allégations selon lesquelles l'incendie aurait été déclenché par une batterie lithium-ion à l'intérieur d'une Porsche qui était en route pour un client. Le Felicity Ace a pris feu près de l'archipel des Açores alors qu'il transportait des voitures haut de gamme d'une valeur estimée à 155 millions de dollars (soit 142,5 millions d'euros), dont 1 110 Porsche. Les plaignants affirment que c'est l'une de ces voitures qui a déclenché l'incendie, qui par la suite, a engendré une véritable catastrophe.

L'une des actions en justice a été intentée devant un tribunal de Stuttgart, où Porsche est domicilié. Le procès est mené par l'opérateur du cargo, Mitsui OSK Lines, et par l'assureur du Felicity Ace, Allianz. Il est intéressant de noter que ce procès a été intenté il y a plus d'un an, mais que sa progression a été interrompue en raison de négociations de médiation pour un second procès devant un tribunal de Brunswick, situé en Basse-Saxe, en Allemagne.

De nouvelles discussions entre les parties concernées sont prévues pour la fin du mois. Si aucun accord n'est trouvé, les poursuites judiciaires reprendront. Selon les documents relatifs à la plainte initiale de 2023, les plaignants accusent VW d'avoir dissimulé des informations sur les risques liés au transport de voitures électrifiées. En outre, la plainte déposée devant le tribunal de Stuttgart affirme que VW n'a pas divulgué les précautions nécessaires pour transporter les voitures en toute sécurité.

Bloomberg rapporte que le feu est parti d'une Porsche électrique, qui ne peut être que la Taycan. Toutefois, il convient de noter que le constructeur automobile vend également une variété de Cayenne et de Panamera avec des groupes motopropulseurs hybrides rechargeables qui ont des blocs-batteries plus petits. La société mère VW a confirmé les deux poursuites, tandis que Mitsui OSK Lines et Allianz ont refusé de commenter l'affaire.

Vous trouverez ci-dessous une liste incomplète des voitures du groupe VW qui ont péri ce jour-là. Un certain nombre de véhicules privés ont également disparu en même temps que le Felicity Ace. Citons notamment une Ford Mustang GT de 2015, une Porsche 718 Boxster GTS 4.0, une BMW 750i de 2007 et même une Honda Prelude SiR de 1996 de type JDM. En outre, il y avait une Land Rover Santana de 1977, qui a été construite en Espagne sous licence de Land Rover en utilisant des kits complets du Defender.

Pour rappel, Lamborghini a dû relancer la production de l'Aventador pour remplacer les 15 exemplaires de l'Ultimae perdus sur le cargo incendié.

Marque et modèle Nombre de voitures
Audi A5 Cabriolet 84
Audi A5 Coupe 43
Audi A5 Sportback 147
Audi E-Tron 121
Audi Q3 297
Audi Q3 Sportback 144
Bentley Bentayga 77
Bentley Continental GT 38
Bentley Continental GTC 50
Bentley Flying Spur 25
Lamborghini Aventador 15
Lamborghini Huracan 20
Lamborghini Urus 50
Porsche 23 fabriquées à Zuffenhausen, 19 à Leipzig, et 126 à Bratislava
Volkswagen Caddy 47
Volkswagen Golf 199
Volkswagen ID.4 159
Volkswagen T6 116

À voir sur Motorsport.tv