La huitième manche de la saison 2024 de Formule 1 s'est déroulée il y a un peu plus de 48h, à Monaco, une semaine seulement après la victoire de Max Verstappen (Red Bull) à Imola, pour un souffle devant la McLaren de Lando Norris . Après avoir été battus à domicile, Ferrari et surtout Charles Leclerc ont-ils enfin pu se mêler à cette lutte, pour la victoire à Monaco ? Voici le résumé du week-end !

mclaren-senna-design-pour-monac

McLaren a couru avec une livrée spéciale en hommage à Ayrton Senna. Sublime !

Charles l'éclair

À Monaco, plus que n'importe où ailleurs, la qualification s'avère primordiale pour espérer viser le meilleur résultat possible, en particulier depuis que les F1 sont devenues extrêmement larges (deux mètres, soit 20 cm de plus qu'il ya 20 ans ). Et à ce jeu, c'est Charles Leclerc qui s'est montré le meilleur. Le pilote monégasque de chez Ferrari , déjà dominant aux essais, a signé la troisième pole de sa carrière en principauté avec un sublime chrono de 1'10''270. La voiture numéro 16 fut rejointe, en première ligne, par la McLaren d'Oscar Piastri (+ 0,154), suivie par les coéquipiers des deux pilotes, Carlos Sainz (Ferrari) et Lando Norris (McLaren).

yuki-tsunoda-rb-f1-team-vcarb-

Yuki à l'attaque ! Le Japonais a de nouveau impressionné dans les rues de Monaco.

Mais où est donc le triple Champion du monde en titre, Max Verstappen ? Il n'est que sixième, derrière la Mercedes de Georges Russell, à près de trois dixièmes. Le Néerlandais s'est notamment plaint d'une voiture inconduisible qui l'a forcé à toucher le mur, lors de sa dernière tentative. Le top dix est complété par Lewis Hamilton ( Mercedes ), Yuki Tsunoda (Racing Bulls), Alexander Albon (Williams) et Pierre Gasly qui ont offert la première Q3 de la saison à l'écurie Alpine ! Le Français était même cinquième à la fin de la Q2 ! À l'inverse, la déception fut immense pour Fernando Alonso (Aston Martin), seulement 16e, et Sergio Pérez (Red Bull), 18e !

Catastrophe au départ

 

Le dimanche, au moment du départ, tous les yeux étaient rivés sur un homme. Charles Leclerc allait-il enfin mettre un terme à sa série de courses noires à Monaco (six abandons en huit participations depuis 2017, en prenant en compte la F2 et le GP historique) et remporter sa course de cœur ? En tout cas, le pilote Ferrari a parfaitement négocié son départ alors que son coéquipier est allé toucher le flanc de la voiture de Piastri avant d'être victime d'une crevaison qui l'a forcé à tirer tout droit au virage Massenet. Mais ce fut pire à l'arrière du peloton puisque Pérez s'est accroché avec les deux Haas avant de détruire sa voiture. Le Mexicain s'en est sorti sans une égratignure, mais les débris ont provoqué l'intervention des commissaires de piste tandis que le drapeau rouge a été déployé. Le replay a également dévoilé un accrochage entre les pilotes Alpine, Ocon ayant tenté une manœuvre qui s'est mal terminée, sur son coéquipier, provoquant son abandon.

 

La course a repris 45 minutes plus tard et les rescapés ont récupéré leurs places de départ, une chance pour Sainz ! Cette fois, l'Espagnol s'est montré plus sage et les positions n'ont pas changé à l'avant. Grâce au changement de pneus autorisé pendant l'interruption, la majorité des pilotes ont repris la course en pneus durs et n'ont eu aucun mal à les préserver jusqu'à la fin. Ainsi, n'étant jamais réellement mis sous pression, Leclerc a enfin remporté son Grand Prix national. En dehors de cet évènement qui a réjoui la plupart des passionnés, le résultat global n'avait pas de quoi faire sourire puisque le top dix à l'arrivée de la course fut le même que celui du départ ! Derrière, seules les Aston Martin sont parvenues à offrir un peu de "spectacle" puisque Fernando Alonso est remonté à la porte des points (11e) tandis que Lance Stroll (seulement 14e) a pu réaliser quelques dépassements autoritaires…

voiture-de-sergio-perez-red-bull-r

Voici tout ce qu'il restait de la monoplace de Pérez, après ce crash au premier tour...

Le point sur les classements

Malgré son week-end raté, Max Verstappen conserve sa première place au championnat avec 169 points, mais Charles Leclerc (138 points) n'est plus si loin. Derrière, Alexander Albon remonte à la 15e place, en inscrivant les deux premiers points de Williams cette saison, tandis que Gasly ouvre lui aussi son compteur, avec sa dixième place.

charles-leclerc-ferrari-célébrité

Une sixième victoire en carrière, qui plus est à Monaco, ça se fête non ?

Côté constructeurs, Red Bull (276 points) voit ses rétroviseurs se remplir de rouge puisque Ferrari (252 pts) est à moins d'une victoire de retard de l'écurie autrichienne. Dorénavant, Sauber est la seule équipe à ne pas avoir inscrit la moindre unité.

Le prochain rendez-vous de la F1 à Montréal, au Canada, du 7 au 9 juin 2024 !