Ce n'était qu'une question de temps avant qu'une autre hypercar électrique ne défie la Rimac Nevera et c'est une marque moins connue qui a désormais vaincu la bête croate. Le 8 juin dernier, le constructeur japonais Aspark a permis à sa SP600 d'atteindre 438,6 km/h selon la Racelogic V-Box embarquée. L'hypercar bat ainsi le précédent record de la Nevera, mesurée à 412 km/h.

Fabriquée en Italie, par Manifattura Automobili Torino, l'Aspark SP600 a été poussée dans ses retranchements sur le terrain d'essai ATP de Papenburg. C'est la même piste d'essai allemande où la Nevera a établi le précédent record de vitesse de pointe en 2022 et 23 records supplémentaires l'année suivante. C'est un endroit idéal pour tester les capacités d'une hypercar grâce à deux lignes droites de presque quatre kilomètres. Avant la course record, l'Aspark SP600 avait atteint des vitesses de 420,6 et 429,85 km/h, dépassant déjà la Nevera. 

Au volant du nouveau roi de la vitesse électrique se trouvait Marc Basseng, le pilote automobile allemand de 45 ans qui a établi un record du tour du Nürburgring en 2010 avec une Pagani Zonda R, franchissant la ligne d'arrivée en 6 minutes et 47 secondes. Ce temps au tour a ensuite été amélioré par d'autres voitures, et l'AMG One détient actuellement le titre avec un tour de 6 minutes et 35 secondes. En 2012, ce même Marc Basseng a remporté la course d'endurance des 24 heures au volant d'une Audi R8 LMS ultra.

Une hypercar mystérieuse

Les détails sur l'Aspark n'ont pas été divulgués, mais elle est présentée comme un véhicule nouvellement développé plutôt que comme une variante de la précédente Owl. Elle est décrite comme un prototype destiné à la production et équipé de pneus Bridgestone Potenza Race sur mesure. L'absence de rétroviseurs, ce qui permet de gagner plus de vitesse tout en réduisant la traînée, nous indique clairement qu'il ne s'agit pas d'un véhicule homologué pour la route. MAT (Manifattura Automobili Torino) a conçu et construit la voiture à Turin, où elle a subi des tests virtuels et physiques ainsi que des optimisations aérodynamiques en soufflerie.

Sachez que MAT est la même société derrière l'Apollo Intensa Emozione (IE) et les SCG003C et SCG003S de la Scuderia Cameron Glickenhaus. La précédente Aspark Owl était annoncée avec une vitesse de pointe de 413,6 km/h, ce qui est donc inférieur à celle de la nouvelle SP600. 

Bien que la SP600 soit également plus rapide qu’une Bugatti Veyron Super Sport, elle est toujours à la traîne de la Chiron Super Sport qui affiche une vitesse ahurissante de 490 km/h. Koenigsegg prévoit de tester la Jesko Absolut, plus tard dans l'année, pour voir si la marque peut vraiment atteindre les 531 km/h revendiqués. Hennessey pense également que sa Venom F5 peut franchir la barrière des 500 km/h...

Galerie: Aspark SP600