C’est une étude diligentée par le Touring Club Suisse (TCS) qui confirme un problème auquel de nombreux parents doivent faire face : installer trois sièges pour enfants à l’arrière d’une voiture est souvent mission impossible !

Bon nombre de pays européens imposent que les enfants (dont la taille varie entre 1,35 et 1,50 m) prennent place dans un siège spécifique, ou du moins sur un rehausseur, disposé sur la banquette arrière. Problème : l’opération est dans la majorité des cas inenvisageable, dès lors qu’il faut installer trois sièges côte à côte. Selon le TCS, seuls trois monospaces parviennent à tirer leur épingle du jeu : le Ford S-Max et les Volkswagen Multivan et Touran.

A lire aussi : Les jeux vidéo font de vous un meilleur conducteur !

En tout, 13 modèles ont été testés et seuls les trois cités ci-dessus parviennent à remplir leur mission. En outre, si on se limite à deux sièges, il est alors souvent impossible de prendre place entre les deux, même pour un adolescent. Le TCS a même qualifié d’inaptes au transport d’enfants les deux modèles suivants : la BMW Série 2 Active Tourer et la Toyota Prius.

Tester avant d’acheter

Le Touring Club Suisse invite les parents à essayer leur futur véhicule en conditions réelles avant de l’acheter, soit en famille, soit avec les sièges et rehausseurs mis en place. En effet, outre le manque d’espace, il est parfois difficile d’atteindre les fixations Isofix, tandis que certaines ceintures de sécurité s’avèrent trop courtes. Enfin, il convient de vérifier la disponibilité de la désactivation de l’airbag du passager avant pour pouvoir installer un siège dos à la route.

3 sièges-auto sur la banquette arrière ? La galère !

Cacher le communiqué de presseMontrer le communiqué de presse