À l'occasion d'une séance musclée sur le tracé du Nürburgring, nos photographes ont cru surprendre une Renault Megane GT. Étrange pour une voiture qui se trouve d'ores et déjà disponible en concession. Cependant, en y regardant de plus près, sous cette robe de GT, on remarque quelques indices qui ne laissent aucun doute sur la véritable identité de cette dernière. On note par exemple des ailes plus galbées à l'arrière, ainsi qu'une nouvelle double sortie d'échappement centrale en lieu et place de la double sortie classique située aux extrémités de la GT.

Lire : Une Renault 5 Turbo 2 estimée entre 65'000€ et 85'000€ aux enchères de Chantilly

Plus costaud que la GT donc, la future Renault Megane R.S. se cache bien sous cet accoutrement pour le moins explicite, et les plus aguerris auront peut-être noté que la hauteur de caisse a également quelque peu bougé. En effet, Renault Sport a très certainement intégré de nouvelles suspensions plus rigides en marge, et s'il on descend un peu plus bas, on observe derrière ces jantes de nouveaux étriers de freins Brembo au niveau de l'essieu avant. En outre, l'accastillage classique d'une Renault Megane R.S.

 

 

Sur certaines images, on peu même apercevoir quelques fils dépassant de la baie de pare-brise reliant le moteur à l'habitacle. Les ingénieurs de la marque au losange étaient très certainement en train de tester les capacités du moteur à l'occasion de cette phase de tests. On ne sait toujours pas de quoi sera faite cette motorisation, les dernières rumeurs annoncent un bloc quatre-cylindres 2.0 litres Turbo d'environ 300 chevaux, tandis que d'autres évoquent un moteur commun avec la prochaine Alpine soit un quatre-cylindres 1.8 litres Turbo avoisinant les 275 chevaux et laissant un peu de marge pour quelques perspectives d'évolutions, comme pour la précédente génération avec la version Trophy.

D'autres énigmes subsistent autour du modèle, aura-t-elle les quatre roues directrices de la GT ? Adoptera-t-elle une transmission intégrale comme la Focus RS ? Renault Sport optera pour une boite mécanique à six rapports comme la précédente génération, ou pour une boite automatique à double embrayage EDC à sept rapports ? Tant de questions qui resteront en suspens pendant encore au moins un an avant la levée de rideau prévue pour la fin de l'année 2017, voir même pour le début de l'année 2018.

Faites partie de quelque chose de grand