Audi apporte une importance toute particulière à la connectivité, qui, pour la marque, fait partie intégrante des technologies à développer pour le futur. En effet, là où à peu près toutes les marques se concentrent sur les énergies alternatives, Audi ne consacre pas tout son temps à cela. Les véhicules actuellement commercialisés témoignent grandement des progrès réalisés par la marque aux anneaux, qui est clairement en avance sur son temps à ce sujet. Et le processus pourrait encore s'accélérer, puisque ce que l'on appelle "Audi Connect" pourrait franchir une nouvelle étape d'ici la fin de l'année en Europe et aux États-Unis.

Nous connaissions d'ores et déjà les services connectés classiques avec la connexion 4G maintenant disponible pour profiter des informations trafics en temps réel, de la navigation liée avec Google Earth, ou encore de ses applications mobiles et compatibles. Mais les évolutions à venir sont bien plus importantes que ces "simples" évolutions, qui, au final, ne sont que le prolongement de ce que peut nous offrir notre Smartphone.

Lire : Une planche de bord 100 % virtuelle sur la nouvelle Audi A8

Aujourd'hui, Audi souhaite connecter les voitures entre elles mais pas seulement. La connectivité pourrait aller bien au delà puisque les voitures pourraient intéragir en direct avec la ville qu'elles traversent et ses infrastructures. Audi nous a d'ailleurs livré un bref aperçu en vidéo (ci-dessus), mettant en scène le système V2I (Véhicule To Infrastructure) et le Traffic light information. Sans entrer dans les détails, ce système a été mis en service aux États-Unis et permet de rentrer en contact avec le centre de régulation des feux tricolores de la ville en question afin d'optimiser les passages au feu vert.

En Europe malheureusement, l'infrastructure n'est pas encore en mesure de permettre de telles choses, cependant, ce système permettra tout de même de prendre en compte la signalisation en vigueur, par exemple, un panneau signalant des travaux prochainement sera dans la foulée enregistré par la voiture, qui préparera automatiquement la phase de décélération et de freinage.

Audi Connect
Audi Connect
Audi Connect
Audi Connect
Audi Connect

Tout ça va de pair avec la conduite autonome, nouveau cheval de bataille des constructeurs automobiles. Audi va prochainement proposer des solutions améliorées de conduite automatisée avec la future génération d'A8. Aujourd'hui, les nouvelles A4 et A5 permettent déjà une utilisation semi-autonome avec le régulateur adaptatif et la gestion autonome de la voiture dans les bouchons et jusqu'à 65 km/h. Prochainement, et grâce à de nouveaux logiciels d'analyse de données, les voitures pourront prendre de meilleures dispositions à l'approche d'un obstacle par exemple.

Audi envisage également plusieurs collaborations, notamment avec le logiciel de cartographie HERE, ancienne propriété de Nokia et racheté à parts égales par Daimler et BMW. L'idée serait d'utiliser la précision de ces cartes pour développer de nouveaux services notamment pour parfaire la communication entre les voitures et les infrastructures par exemple.

Prochainement, et grâce à de nouveaux logiciels d'analyses de données, les voitures pourront prendre de meilleures dispositions à l'approche d'un obstacle par exemple.

L'axe de communication entre le conducteur et la voiture pourrait lui aussi évoluer prochainement avec de nouveaux systèmes de commandes vocales et gestuelles plus adaptées. Aujourd'hui, difficile de communiquer de vive voix avec sa voiture ne serait-ce que pour entrer une destination. Ainsi, de nouvelles solutions devraient arriver prochainement, tout comme un nouveau processus de détection des mouvements pour gérer les différentes fonctionnalités de la voiture sans utiliser les commandes physiques classiques.

Dans tous les cas, le service Audi Connect devrait s'étoffer dans les mois à venir et viendra se greffer aux technologies de la prochaine Audi A8. En attendant, plusieurs questions restent tout de même en suspens, notamment au niveau des moyens techniques mis en oeuvre pour la communication entre les infrastructures et les voitures car pour le moment, mis à part la 4G, difficile d'imaginer autre chose.