Après un début d'année catastrophique sur les routes de France, la tendance commence tout doucement à s'inverser avec une baisse de la mortalité routière de 9% par rapport à la même période de l'année passée. Il s'agit du troisième mois consécutif de baisse avec 302 décès enregistrés durant le mois d'août 2016 contre 332 en 2015.

Une bonne nouvelle en somme, d'autant plus que pendant cette période de vacances où les routes sont habituellement très chargées, on note rarement d'évolution positive. Le bilan estival est donc plutôt bon, puisqu'après la baisse de 6% enregistrée en juin et la baisse de 0,3% enregistrée en juillet, c'est 80 vies épargnées cet été par rapport à l'année passée.

Lire : Une baisse de la mortalité routière indépendante du Gouvernement ?

Notons que même si la mortalité est en forte baisse, ce n'est pas franchement le cas pour les accidents corporels puisque l'on enregistre seulement huit accidents de moins cette année (4271 accidents corporels enregistrés). Il en va de même pour le nombre de blessés (5475 blessés enregistrés) qui diminue de seulement 1,7% par rapport à 2015.

L'Observatoire National Interministériel de la Sécurité routière qui publie ces résultats précise que la catégorie d'usagers bénéficiant le plus de cette baisse est celle des automobilistes et notamment les enfants et les jeunes adultes. De ce fait, et comme énoncé plus haut, la tendance s'inverse puisque depuis le début de l'année, on a enregistré 2223 tués sur les routes, soit deux de moins par rapport à la même période l'année passée. Du côté du nombre de blessés, c'est également en amélioration, avec une baisse de 0,4% sur la période allant de janvier à août par rapport à 2015 avec 45759 blessés recensés.

Source : ONISER