Essai Peugeot 508 BlueHDi 180 - Et si on revenait aux berlines ?

À force de voir des SUV partout, on se demande ce qui reste aux berlines. D’où le déplacement de priorités des constructeurs, modifiant leurs segmentations, faisant de ces véhicules surélevés les familiales d’hier. Et jouant la carte du coupé plaisir, pour ne pas dire sportivité, modérée bien entendu, pour les berlines. Et la nouvelle Peugeot 508 s’inscrit dans cette lignée des "coupés 4 ou 5 portes" initiés par des Audi A5 Sportback et autres premiums allemands.

Design agressif, montée en gamme tendant vers le premium, plaisir de conduire… Et si elle avant tous les atouts pour nous détourner le regard de ces SUV qui nous bouchent la vue ? Pour le savoir, nous sommes partis au volant de la 508 BlueHDi, dans sa finition haut de gamme GT.

Essai Peugeot 508 GT BlueHDi 180

Une berline attendue

Au nombre de pouces levés et de personnes qui s’approchent pour en savoir plus sur la voiture, on se rend très vite compte que cette Peugeot 508 est très attendue. Et pas seulement par les chauffeurs Uber ! Il faut dire que la nouvelle berline ne fait rien pour passer inaperçue. La canines à LED se voient de loin. La ligne tendant vers le coupé interpelle. Et la cinématique lumineuse des feux avant et arrière à l’ouverture de la voiture font le show. Façon K2000. À tel point qu’on dirait un "easter egg", les fameuses fonctions cachées, et complètement gadgets (pour ne pas dire geek) de Tesla. Mais ça en jette. Et il faut bien avouer que de la voir en vrai rend justice à cette 508 qui pouvait paraître un peu "too much" en...