La motorisation essence 180 chevaux de la 508 à l'essai !

Depuis son lancement l'an dernier, la seconde génération de Peugeot 508 a su séduire le public par son design et ses prestations routières, et le succès ne s'est pas fait attendre puisqu'elle est depuis en tête des ventes du segment en France, et cumule plus d'une trentaine de récompenses à travers le monde.

En attendant l'arrivée des versions hybrides essence rechargeables, dont la très alléchante déclinaison sportive signée Peugeot Sport, nous avons pris le volant d'une Peugeot 508 équipée du moteur quatre cylindres 1,6 litre PureTech de 180 chevaux, qui représente pour l'instant l'entrée de gamme essence de la 508...

Un style dynamique et soigné

Exit la sage berline traditionnelle ! Pour cette seconde génération de 508, Peugeot a revu sa copie et adopte désormais une silhouette de coupé 4 portes, comprenez par là une berline élancée à la ligne de pavillon plus basse, et qui adopte comme sur les traditionnels coupés, une architecture des portières sans cadre. Le résultat est osé, avec un style sportif mais sans pour autant trop en faire.

La marque au Lion a profité du lancement de sa nouvelle berline pour capitaliser sur son héritage avec la Peugeot 504, qui soufflait l'an dernier ses cinquante bougies. On y retrouve en effet un sigle "508" posé sur le nez du capot, ainsi qu'une face avant moderne et distinctive, avec une signature lumineuse à LED composée de deux crocs verticaux. À l'arrière, le traitement est sportif et futuriste, avec un large bandeau noir reliant les deux feux arrière à LED. Les petits raffinements de la finition GT Line, comme les jantes de 18 pouces ou son look mieux léché, rapprochent cette version de la plus haut de gamme 508 GT, tout en proposant un choix de motorisations plus accessibles.

Essai Peugeot 508 PureTech 180

Un intérieur avant-gardiste

À l'intérieur de la nouvelle Peugeot 508, nous retrouvons le célèbre i-Cockpit de la marque au Lion, à l'ergonomie particulièrement soignée : celui-ci est composé d'un volant compact à double méplats, un combiné numérique personnalisable à lecture tête haute, ainsi qu'un écran tactile de 10 pouces regroupant l'essentiel des fonctionnalités de la voiture. Fluide et intuitif à l'usage, celui-ci est notamment compatible CarPlay et Android Auto, et est souligné par une série de touches "piano" permettant un accès direct aux différents menus du système.

Si la version GT est le comble du raffinement avec un habitacle cossu et revêtu de bois véritable, ces inserts sont proposés en option sur la finition GT Line ici présente, qui arbore à la place des plastiques moussés au motif imitant la fibre de carbone sur la planche de bord, associés à des plaquages noirs brillants sur la console centrale. Si l'aspect peut sembler flatteur au premier abord, ces plastiques laqués deviendront malheureusement très vite un piège à rayures et à poussière... Toutefois, les matériaux et les assemblages sont de très bonne facture, d'autant plus sur notre version d'essai équipée d'un superbe garnissage cuir Sellier noir, aux surpiqûres contrastantes.

La vie à bord de cette seconde génération de 508 est agréable, et les rangements et l'espace ne manquent pas, que ce soit à l'avant comme à l'arrière. Attention toutefois aux grands gabarits, qui pourraient être gênés par la garde au toit réduite à l'arrière, la faute à cette silhouette de "berline coupé" impliquant une ligne de pavillon plus basse : ceux-ci préféreront sûrement voyager à l'arrière de la nouvelle 508 SW, qui ne souffre pas de ce soucis. Le coffre est quant à lui accessible grâce à un grand hayon motorisé, avec une capacité de 487 litres pouvant atteindre les 1537 litres une fois la banquette arrière rabattue.

Essai Peugeot 508 PureTech 180

Le plaisir de conduite avant tout

Sous le capot de cette seconde génération de la berline française, nous retrouvons une offre diesel composée de versions BlueHDi de 130, 160 et 180 chevaux. Côté essence, en attendant l'offre d'entrée de gamme de la 508, qui devrait offrir une puissance de 130 chevaux, et en complément de la plus huppée version PureTech 225 chevaux, la version la plus modeste est représentée par le 1,6 litre PureTech de 180 chevaux de notre modèle d'essai, uniquement associée à la boîte automatique EAT8 à huit rapports.

Sur la route, la nouvelle Peugeot 508 dotée de ce bloc quatre cylindres essence brille par son dynamisme : la voiture est collée au bitume, et elle est à l'aise en toutes circonstances, aussi bien lors des trajets au long cours sur autoroute, où son confort est remarquable sur cette version GT Line dotée de la suspension pilotée de série, que sur les routes sinueuses où son agilité et sa maniabilité sont sans failles. Merci le petit volant compact du fameux i-Cockpit, qui offre à toutes les dernières Peugeot une véritable longueur d'avance en termes d'expérience de conduite, avec une efficacité jusque là inégalée.

La motorisation ici forte de 180 chevaux offre un bon niveau de puissance, qui n'a pas à rougir face à la version GT (225 chevaux) malgré ses 45 chevaux et 50 Nm de couple en moins, et qui permet d'avaler le 0 à 100 km/h en 7,9 secondes (soit tout juste 0,6 secondes de plus que la 508 GT). Le mariage avec la transmission EAT8 à huit rapports est réussi, et cette boîte automatique permet des passages de rapports souples et rapides quelque soit le rythme adopté. Pour aller plus loin, un bouton placé près du levier de vitesses vous permettra de choisir entre trois modes de conduite (Eco, Normal et Sport) afin d'obtenir un complément de vitalité, ou au contraire, de privilégier une conduite douce et apaisée.

Essai Peugeot 508 PureTech 180

En conclusion

Le 1,6 litre PureTech de 180 chevaux associé à la boîte automatique EAT8 est sûrement le meilleur choix dans la gamme de la nouvelle Peugeot 508 : cette association offre des performances et une expérience de conduite remarquables, avec un bon compromis prix/prestations sur cette version GT Line au look affûté, face à une version diesel BlueHDi de puissance similaire qui vous demandera un effort de 3300 € supplémentaires.

En effet, au niveau des tarifs, si la gamme Peugeot 508 démarre à partir de 32'300 €, pour une version Active dotée du moteur diesel 1.5 BlueHDi 130 chevaux, il vous faudra compter 35'050 € pour la même 508 Active dotée du 1.6 PureTech 180 chevaux. Notre modèle d'essai, basé sur la finition GT Line plus huppée et dotée de cette même motorisation avec boîte automatique EAT8, s'affiche quant à elle à partir de 40'450 €, hors options.

Côté consommation, Peugeot annonce une valeur mixte de 5,4 litres/100 km, soit des émissions de 123 g/km de CO2, entraînant un raisonnable malus de 65 € en 2019. En pratique, nous avons relevé lors de notre essai une consommation moyenne d'environ 6,5 litres de sans plomb aux 100 km, mais gare aux pieds lourds car elle peut s'avérer encore plus gloutonne lorsque le rythme s'accélère...

Photos : Tran HA / Motor1.com

Essai Peugeot 508 PureTech 180
Points positifs Points négatifs
Agrément de conduite Nombreux plastiques noirs brillants à bord
Style séduisant Garde au toit limitée à l'arrière
Ergonomie du poste de conduite Consommation à surveiller

 

Peugeot 508 GT Line - 1.6 PureTech 180 EAT8

Motorisation Essence PureTech, 4-cylindres en ligne, 1598 cm³, 16 soupapes, injection directe
Puissance 180 chevaux / 250 Nm
Transmission Boîte automatique à 8 rapports
Type de transmission Traction avant
0-100 km/h 7,9 secondes
Vitesse maximum 225 km/h
Poids 1420 kg
Volume de coffre 487 - 1537 litres
Places 5
Economie de carburant Urbain : 7,1 l/100 km / Extra-urbain : 4,4 l/100 km / Mixte : 5,4 l/100 km
Prix de base 32'300 €
Prix de la version testée 40'450 €

Galerie: Essai Peugeot 508 PureTech 180

Photo: Tran HA