Un nouveau venu dans la gamme Volvo !

Ces dernières années, Volvo n'a cessé de nous surprendre avec ses dernières productions, qui renouvellent toute une gamme par des modèles plus que jamais raffinés et technologiques. Cela a débuté en 2015 par le grand SUV XC90, le premier à initier cette nouvelle vague, puis en 2016 avec la berline S90 et le break V90, qui s'est également décliné en version gentleman farmer avec la V90 Cross Country. Enfin, l'an dernier, le célèbre XC60 s'est offert une nouvelle génération, riche en nouvelles technologies et en équipements de sécurité et d'aides à la conduite.

Si la nouvelle marque Polestar, qui s'est dévoilée récemment, doit encore faire ses preuves sur le marché des véhicules 100% électriques haute performance, Volvo revient cette année avec un nouveau produit qui débarque sur un segment que la marque suédoise n'occupait pas jusqu'à présent : celui des SUV compacts, avec ce tout nouveau XC40 qui risque bien de voler la vedette au XC60 en tant que nouveau best-seller de Volvo.

Lire aussi:

Objectif : se faire une place sur le podium des indéboulonnables SUV allemands que sont les Audi Q3, BMW X1 et Mercedes-Benz GLA, sans oublier les challengers : le Jaguar E-Pace et le Range Rover Evoque. Pour découvrir tous ses atouts, nous nous sommes rendus au Portugal, dans la région de Lisbonne, pour prendre en mains le nouveau Volvo XC40 animé par une motorisation diesel quatre-cylindres D4 de 190 ch chevaux, couplé à une boîte automatique Geartronic à huit rapports.

Un style robuste et élégant

Dans la lignée des dernières productions du constructeur suédois, le XC40 hérite du design scandinave de Volvo, avec un style à la fois épuré et élégant. On y retrouve des lignes assez sobres, avec comme seule fantaisie cette ligne de caisse qui remonte au niveau des portières arrière pour donner naissance au pavillon, réduisant cruellement par la même occasion la visibilité vers l'arrière. Ce toit est disponible en plusieurs coloris : noir, blanc ou couleur carrosserie, permettant ainsi de créer des associations bi-colores comme sur notre modèle d'essai doté de la teinte métallisée Rouge Fusion.

Compact, avec ses 4,42 mètres de longueur sur 1,86 mètre de largeur pour 1,65 mètre de hauteur, le Volvo XC40 affiche une certaine robustesse grâce à des protections en plastique noir ceinturant les parties basses, complétées par des sabots en aluminium à l'avant comme à l'arrière. On y retrouve la signature caractéristique de Volvo avec ces phares à LED dotées du fameux T lumineux symbolisant le marteau de Thor, une large calandre en relief embarquant l'emblème de la marque, ainsi que des feux soulignant la lunette arrière.

Essai Volvo XC40 2018

Un intérieur pratique et technologique

À bord, le XC40 est également fidèle à l'ambiance des derniers modèles Volvo, avec une planche de bord épurée dotée en son centre d'un large écran tactile de 9 pouces, et commandant le système d'infotainment Sensus de la marque : avec son interface assez épurée mais dont l'ergonomie reste perfectible, il est le point d'accès centralisé à toutes les fonctionnalités de la voiture, et est complété par un excellent système audio signé Harman Kardon fort de 600 watts. Le combiné est également numérique avec une large dalle de 12,3 pouces, personnalisable et offrant une bonne lisibilité. Les matériaux sont dans l'ensemble corrects, malgré la présence de quelques plastiques durs, et les finitions sont soignées.

L'espace à bord est quant à lui généreux, avec des sièges avant accueillants et confortables, ainsi que des places arrière dotées d'un bon espace aux jambes. Dommage que l'assise de la banquette soit assez courte, rendant le voyage moins confortable aux grands gabarits, qui ne seront toutefois pas gênés par la garde au toit. La modularité est appréciable au niveau du coffre, qui propose un plancher fractionnable permettant de le compartimenter, et un volume allant de 460 jusqu'à 1336 litres avec la banquette rabattue. Les aspects pratiques à bord sont quant à eux nombreux, avec de larges bacs de portières, de nombreux rangements, une poubelle amovible au sein de la console centrale, sans oublier des tiroirs de rangement sous les sièges ainsi qu'un crochet accroche-sacs sur la boîte à gants.

Niveau technologies embarquées, le nouveau XC40 propose l'ensemble des équipements du plus grand XC60, avec notamment les indispensables systèmes d'aide au stationnement dotés de caméras offrant une vue à 360°, de nombreux systèmes d'aide à la conduite et de sécurité avancés, ainsi qu'une assistance à la conduite semi-autonome baptisée Pilot Assist, qui permet de maintenir la voiture dans sa voie, de circuler en adaptant sa distance avec les autres véhicules, et de gérer les situations d'embouteillage, le tout en devant toutefois conserver ses mains sur le volant.

Essai Volvo XC40 2018

L'agrément de conduite au premier plan

Lors de notre essai, nous avons pris le volant d'un XC40 équipé d'un bloc quatre-cylindres diesel D4 de 190 chevaux et 400 Nm de couple, associé à une transmission intégrale AWD. Si vous préférez l'essence, Volvo propose également à son lancement un bloc T5 fort de 247 chevaux et 350 Nm de couple. Des motorisations qui seront prochainement complétées par une version diesel D3 de 150 chevaux, ainsi que deux essence T3 de 150 chevaux et T4 de 197 chevaux. Toutes les motorisations sont dotées d'une boîte automatique Geartronic à huit rapports, tandis que les futures versions d'accès de 150 chevaux pourront être couplées à une boîte mécanique à six rapports.

Dès les premiers tours de roue en ville, ce nouveau XC40 se révèle plutôt agréable à mener, avec une agilité appréciable ainsi que l'agrément de la motorisation diesel D4, toutefois assez sonore. Fort heureusement, l'insonorisation est soignée et hormis durant les phases d'accélération, le grondement du moteur ne se fera pas trop présent dans l'habitacle. Les suspensions filtrent bien les irrégularités de la chaussée, et distillent un confort plutôt appréciable sur notre version Momentum à l'essai, mais attention toutefois aux dos fragiles car les modèles dotés du châssis sport (de série sur la finition R-Design) ont un typage bien plus ferme et sportif. Ces différences pourront prochainement devenir moins radicales grâce à l'arrivée des suspensions pilotées Four-C en option, qui pourront être personnalisées selon le mode de conduite sélectionné parmi cinq options (Eco, Confort, Dynamique, Off Road et Individual), d'une simple pression sur l'écran tactile.

Sur la route, la voiture est plaisante à conduire, avec un bon compromis entre le confort et la tenue de cap. Dans les virages, de légers mouvements de caisse sont présents, mais la prise de roulis est maîtrisée et son comportement assez rassurant, avec un freinage ne manquant pas de mordant. Les 190 chevaux offrent suffisamment de puissance pour tous les usages, tandis que le couple généreux de 400 Nm disponibles dès 1750 tr/min est garant de bonnes reprises lors des dépassements, ainsi que d'une souplesse assez appréciable à bas régime. La boîte automatique Geartronic à huit vitesses offre quant à elle des passages de rapports souples et qui savent se faire oublier : dommage que les palettes au volant ne soient disponibles que sur la finition R-Design, car si vous souhaitez passer les rapports en mode manuel, il vous faudra actionner le levier vers la gauche ou la droite, ce qui est assez déroutant au premier abord. Fort heureusement, les différents modes de conduite vous permettront de déléguer cette tâche à la gestion automatique de la boîte, un modèle du genre : en effet, en mode Confort, les rapports sont passés plus tôt et les accélérations sont plus douces pour une conduite plus apaisée, tandis qu'en mode Dynamique, les passages de rapports sont retardés afin d'offrir une meilleure disponibilité à haut régime, tandis que les accélérations sont plus franches et la direction plus consistante : de quoi ne pas s'ennuyer sur les nombreux virages qui nous ont menés vers les hauteurs de la région de Torres Vedras, sur la côte ouest du Portugal.

Essai Volvo XC40 2018

En conclusion

Le Volvo XC40 débarque sur un segment dominé par les marques allemandes, qui devront voir le SUV compact suédois comme un nouvel adversaire sérieux. Plaisant à conduire et offrant de bonnes prestations, ainsi qu'un niveau d'équipement technologique qui n'a pas à rougir, ce nouveau XC40 est une belle surprise pour débuter cette année 2018. Dommage que ses tarifs soient aussi onéreux, mais si on le place en face de ses concurrents sur le marché des SUV compacts premium, ils sont toutefois bien situés dans la moyenne du segment.

En effet, le XC40 s'affiche à un prix d'entrée de 45'100 € pour une finition Momentum dotée du moteur D4 AWD de 190 chevaux avec boîte Geartronic 8 : c'est précisément le tarif de notre modèle à l'essai, qui s'affiche au total à 46'910 € avec ses quelques équipements optionnels supplémentaires (peinture métallisée Rouge Fusion, toit blanc contrastant et ciel de pavillon Anthracite).

Au niveau de la consommation, Volvo annonce une valeur mixte de 5,0 l/100 km, soit 131 g/km de CO2, entraînant un malus de 353 € depuis le 1er janvier 2018. En pratique, nous avons relevé une moyenne de 8,2 l/100 km lors de notre essai, des chiffres plus élevés que la théorie mais restant dans la moyenne pour une motorisation diesel de cette puissance couplée à une transmission intégrale.

Photos : Tran Ha / Motor1.com

Essai Volvo XC40 2018
Points positifs Points négatifs
Design robuste et valorisant Confort aux places arrière
Niveau d'équipement et aspects pratiques Visibilité arrière
Agrément de conduite et mécanique Ergonomie de l'écran tactile

Volvo XC40 Momentum - D4 AWD AdBlue Geartronic 8

Motorisation Diesel, 4 cylindres en ligne, 1969 cm³, 16 soupapes, injection directe
Puissance 190 chevaux / 400 Nm
Transmission Boîte automatique à 8 rapports
Type de transmission Quatre roues motrices
0-100 km/h 7,9 secondes
Vitesse de pointe 210 km/h
Poids 1733 kg
Volume de coffre 460 litres / 1336 litres
Places 5
Economie de carburant Urbain : 5,7 l/100 km / Extra-urbain : 4,6 l/100 km / Mixte : 5,0 l/100 km
Prix de base 45'100 €
Prix de la version testée 46'910 €

Galerie: Essai Volvo XC40 2018

Photo: Tran HA