La nouvelle berline du Lion est à l'essai !

Après plus de sept ans de carrière, la Peugeot 508 tirera bientôt sa révérence pour être remplacée dès cet automne par une seconde génération, résolument moderne et attrayante. Pour poursuivre dans sa stratégie de montée en gamme et de reconquête de sa clientèle, Peugeot n'a pas lésiné sur les moyens pour renouveler son porte-étendard.

En effet, la silhouette traditionnelle de la 508 laissera désormais sa place à une berline 5 portes au profil de coupé, plus sportive et valorisante. Objectif : faire de Peugeot le meilleur constructeur généraliste premium, avec dans son viseur les Volkswagen Arteon et autres Passat.

Lire aussi:

Après un premier essai à découvrir ci-dessus en vidéo, nous avons pris le volant d'une version GT Line dotée du quatre cylindres diesel 2,0 litres BlueHDi de 160 chevaux, couplé à la boîte automatique EAT8 à huit rapports.

Un design de sportive

Et cette offensive se traduit dès le premier regard par un design particulièrement racé : lancée à l'occasion de l'anniversaire des 50 ans de la 504, la nouvelle Peugeot 508 fait un petit clin d'oeil à son aïeule avec un badge "508" posé sur le nez de la voiture, juste au dessus de son imposante calandre chromée. Elle inaugure également la nouvelle signature lumineuse de la marque, que l'on distingue grâce aux deux crosses lumineuses obliques sur sa face avant.

Les lignes de la voiture sont à la fois statutaires, sportives et dynamiques, sans pour autant verser dans le mauvais goût : en effet, si la face avant est sportive et agressive, le profil de la voiture a été soigné pour lui donner un bel équilibre, en témoigne la chute du pavillon vers l'arrière qui lui offre plus de dynamisme. Tout comme les coupés, la nouvelle 508 adopte des portes sans cadre, permettant un profil plus épuré et valorisant, tandis que l'arrière est marqué par un large bandeau noir embarquant les deux feux arrière à LED, au traitement très futuriste.

Sur cette version GT Line, nous retrouvons des attributs sportifs empruntés à la plus luxueuse GT, comme par exemple la calandre chromée façon damier, les coques de rétroviseurs noir brillant, la double canule d'échappement, ou encore des jantes de 18 pouces au design sophistiqué.

Essai Peugeot 508 2.0 BlueHDi 160 EAT8 2018

Un intérieur i-Cockpit particulièrement soigné

À bord, nous retrouvons une nouvelle évolution de l'intérieur i-Cockpit de Peugeot, qui a séduit plus de 4 millions de clients à travers le monde depuis son lancement sur la 208 il y a maintenant six ans. Sur la 508, celui-ci se compose d'un petit volant à double méplats, un combiné 100% digital de 12,3 pouces, sans oublier un écran tactile de 10 pouces positionné au centre de la planche de bord et commandable par une série de touches "toggle switches" faisant office de raccourci vers les nombreuses fonctionnalités du système d'infotainment de la voiture.

Les matériaux sont de très bonne facture et les finitions sont soignées, au niveau des références allemandes du marché. Selon les versions, nous y retrouvons du cuir, de l'Alcantara, de l'aluminium ou encore des plaquages en bois naturel du plus bel effet sur les finitions hautes. Sur notre version GT Line à l'essai, la planche de bord est revêtue d'un garnissage moussé façon carbone, complété par de (trop) nombreux inserts en plastique noir brillant : dommage que ceux-ci soient de véritables aimants à traces de doigts et micro-rayures.

Les passagers avant seront particulièrement bien choyés, avec des sièges confortables et à l'excellent maintien : ceux-ci sont chauffants, massants et réglables électriquement, tandis que la banquette arrière est accueillante, avec un espace aux jambes comparable à la précédente 508. Malheureusement, si on ne devait retenir qu'un réel point faible sur cette nouvelle 508, c'est sa garde au toit assez juste à l'arrière pour les grands gabarits. Le coffre affiche quant à lui un volume assez confortable de 487 litres, avec une accessibilité optimisée par le hayon motorisé à ouverture mains-libres.

Essai Peugeot 508 2.0 BlueHDi 160 EAT8 2018

Le meilleur du toucher de route signé Peugeot

Sous le capot de la nouvelle 508, Peugeot propose à son lancement une gamme de motorisations toutes conformes aux normes Euro 6.c, avec en essence le quatre-cylindres 1,6 litre PureTech de 180 et 225 chevaux, ainsi qu'en diesel le quatre-cylindres 1,5 litre BlueHDi de 130 chevaux, complété par le quatre-cylindres 2,0 litres BlueHDi de 160 et 180 chevaux. Notre version d'essai est équipée du 2,0 litres diesel de 160 chevaux, associé à une boîte automatique EAT8 à huit rapports.

Dès les premiers tours de roue à bord de la 508, nous apprécions son confort et sa maniabilité, notamment en ville où son rayon de braquage de 5,4 mètres permet de faciliter les manoeuvres, le tout associé à la douceur de la boîte automatique EAT8, aux passages de rapports souples et rapides. Une fois lancée sur l'autoroute, ce bloc diesel assez bruyant sait se faire discret grâce à une insonorisation soignée, tandis que sa puissance de 160 chevaux est appréciable, avec un couple généreux de 400 Nm disponibles très tôt, le tout permettant des reprises suffisantes pour un usage quotidien.

Sur les routes sinueuses, la voiture ne démérite pas : au contraire, c'est surtout là où tout son potentiel se révèle ! En effet, la 508 est maniable et précise, et offre une tenue de route au meilleur niveau, avec une direction suffisamment directe et informative pour aborder avec assurance les virages les plus serrés. Son équilibre dans les courbes et son freinage très incisif participent également à ce sentiment de sécurité à bord, qui complète une expérience de conduite digne de la réputation de Peugeot.

Essai Peugeot 508 2.0 BlueHDi 160 EAT8 2018

En conclusion

Bien née, la nouvelle 508 a su se renouveler tout en changeant radicalement son positionnement : son look particulièrement désirable allie une certaine élégance à un esprit sportif, tandis que son intérieur i-Cockpit offre une ergonomie soignée participant au plaisir de conduite cher à la marque au Lion. Si son principal point faible se situe au niveau de la garde au toit à l'arrière, ses concurrentes ne font guère mieux sur ce point, mais c'est sur la route que la nouvelle 508 met tout le monde d'accord, avec un comportement dynamique digne de la réputation de Peugeot !

Plutôt sobre, la nouvelle 508 est annoncée pour une consommation mixte de 4,5 litres aux 100 km, soit 118 g/km de CO2, sur notre version d'essai dotée du 2,0 litres BlueHDi de 160 chevaux. En pratique, nous avons relevé une moyenne d'environ 5,8 litres, un chiffre assez raisonnable pour un usage quotidien.

Côté budget, la gamme de la nouvelle 508 débute à partir de 32'300 €, pour une version Active dotée du 1,5 litre BlueHDi de 130 chevaux avec boîte mécanique BVM6. Notre version d'essai, une 508 GT Line équipée du 2,0 litres diesel de 160 chevaux avec boîte automatique EAT8, est affichée à partir de 41'200 €. Un tarif qui pourrait sembler onéreux au premier abord, mais qui reste plutôt attractif face à la concurrence : à titre d'exemple, une Volkswagen Arteon R-Line dotée du 2,0 litres TDI de 150 chevaux avec boîte DSG7 s'affiche à partir de 47'740 €, hors options !

Photos : Tran HA / Motor1.com

Essai Peugeot 508 2.0 BlueHDi 160 EAT8 2018
Points positifs Points négatifs
Ergonomie du poste de conduite Garde au toit à l'arrière
Comportement routier exemplaire Visibilité réduite à l'arrière
Sobriété et agrément moteur/boîte Plastiques noirs brillants peu valorisants

 

Peugeot 508 GT Line - 2.0 BlueHDi 160 EAT8

Motorisation Diesel BlueHDi, 4-cylindres en ligne, 1997 cm³, 16 soupapes, turbo injection directe
Puissance 160 chevaux / 400 Nm
Transmission Boîte automatique EAT8 à 8 rapports
Type de transmission Traction avant
0-100 km/h 8,4 secondes
Maximum speed 230 km/h
Poids 1530 kg
Volume de coffre 487 litres / 1537 litres
Places 5
Economie de carburant Urbain : 5,5 l/100 km / Extra-urbain : 5,5 l/100 km / Mixte : 4,5 l/100 km
Prix de base 32'300 €
Prix de la version testée 41'200 €

Essai Peugeot 508 2.0 BlueHDi 160 EAT8 2018

Photo: Tran HA