Le confort, identité de Citroën depuis des décennies, est une nouvelle fois l'argument mis en avant par la marque.

Il y a encore moins de quatre ans, Citroën traversait une période pour le moins compliquée. Gamme pas vraiment récente, scission avec DS, recherche d'identité... Tant de facteurs qui ont fait douter – à juste titre – sur l'avenir de l'un des constructeurs automobiles français les plus emblématiques. En effet, si le groupe PSA s'est avant tout concentré sur le repositionnement de Peugeot et la création de DS, Citroën a paru quelque peu délaissé. En 2014, l'arrivée de la Citroën C4 Cactus fût une première lueur pour un avenir meilleur. Censé représenter l'avenir de la marque, et notamment son nouveau positionnement stylistique, le C4 Cactus fût, à défaut d'être une voiture d'ingénieur, une auto façonnée avant tout par le département marketing. De ce fait, certaines prestations étaient indignes d'une voiture de son époque et les clients ne se sont pas trompés puisqu'elle n'a pas vraiment rencontré le succès commercial escompté.

Un raté ce retour de Citroën en 2014 ? Pas vraiment. La marque s'est servi du C4 Cactus pour se repositionner et a appris de ses erreurs. En 2018, avec la nouvelle C3, le C3 Aircross, le C4 Cactus restylé et maintenant le C5 Aircross, Citroën semble avoir trouvé son cap et s'est construit une véritable identité. En l'espace de seulement quatre ans, force est de constater que c'est assez impressionnant, surtout quand on sait d'où repartait la marque. Aujourd'hui, il s'agit du nouveau porte-étendard de la marque que nous essayons, le Citroën C5 Aircross, qui arrive en Europe en cette fin d'année. Ce dernier espère bien surfer sur les bons résultats du constructeur pour s'inscrire tout en haut du podium des SUV les plus vendus.

Citroen C5 Aircross (2019) Test

S'assumer c'est important

En 2014, Citroën a clairement bouleversé les codes du design – une fois de plus – avec son C4 Cactus. Le C5 Aircross conserve bien évidemment des brides de cette identité avec des formes rondes et plutôt sympathiques, à l'heure où les autres constructeurs optent pour des voitures toujours plus agressives et parfois même torturées. Ce C5 Aircross apparaît presque ludique, comme une espèce de jouet géant. Ces optiques avant scindées en deux parties et ses feux arrière ronds lui donnent cet aspect plutôt jovial, bien portant et même digne de confiance. En termes de dimensions, le Citroën C5 Aircross mesure 4,50 mètres en longueur, 1,86 mètre en largeur et 1,69 mètre en hauteur. C'est 5,5 centimètres de plus qu'une Peugeot 3008 (4,45 mètres) et un centimètre de plus qu'un Volkswagen Tiguan (4,49 mètres).

Citroen C5 Aircross (2019) Test
Citroen C5 Aircross (2019) Test

À l'intérieur, si on pouvait reprocher la qualité de finition des modèles Citroën, même récents, le C5 Aircross se met clairement au niveau. Alors bien évidemment ne vous attendez pas à des contres-portes ornées de plastiques moussés, mais le nouveau SUV de chez Citroën ne s'en sort pas si mal. On retrouve des matériaux plutôt corrects pour la catégorie, tantôt des plastiques moussés en partie haute, tantôt des plastiques plus durs en partie basse. Dessinée dans l'horizontalité, la planche de bord du C5 Aircross est plutôt ergonomique avec très peu de commandes physiques. L'écran tactile central de huit pouces intègre différentes fonctions d'info-divertissement et permet également de contrôler la ventilation. Sous les yeux du conducteur, nous retrouvons un écran numérique de 12,3 pouces remplaçant ainsi les compteurs à aiguilles traditionnels. Il s'agit du premier modèle aux chevrons à être équipé de cette technologie.

Citroen C5 Aircross (2019) Test
Citroen C5 Aircross (2019) Test
Citroen C5 Aircross (2019) Test

Citroën c'est aussi des nouveautés. Ici, point de moyeu central de volant fixe (qui n'aura jamais été reconduit d'ailleurs), mais de nouveaux sièges "Advanced Comfort" permettant d'octroyer un confort au niveau de l'assise absolument irréprochable. Nous le verrons un peu plus bas mais, en symbiose avec les suspensions, cela fait du Citroën C5 Aircross le SUV le plus confortable du marché, loin devant son cousin technique, la Peugeot 3008. De ce côté, Citroën n'a rien perdu de sa superbe. Ces sièges, matelassés en surface, bénéficient d'une mousse de 15 millimètres d'épaisseur. Ce n'est d'ailleurs pas sans rappeler l'assise de la Citroën CX ou de la Xantia qui donnait l'impression de s'asseoir dans son fauteuil de salon. Au cœur des sièges, les ingénieurs ont intégré une mousse à haute densité permettant de garantir un confort optimal dans le temps et en évitant l'effet de tassement après de longues heures de conduite. Le confort postural est aussi un élément soigné par Citroën grâce à une assise et un dossier larges bénéficiant d'un maintien renforcé. Enfin, en option, la marque aux chevrons soigne vos lombaires en proposant un système de massage multipoints.

Citroen C5 Aircross (2019) Test
Citroen C5 Aircross (2019) Test
Citroen C5 Aircross (2019) Test
Citroen C5 Aircross (2019) Test
Citroen C5 Aircross (2019) Test

Un bon SUV est aujourd'hui un SUV aussi accueillant pour tout le monde. À l'arrière, les passagers bénéficient de trois vraies places indépendantes et coulissantes sur 15 centimètres. Un occupants de plus d'1,80 mètre s'y sentira tout à fait à l'aise. Concernant le coffre, Citroën annonce un volume allant de 580 litres à 720 litres en fonction du coulissement des sièges de la deuxième rangée. Une fois les sièges rabattus, le volume de coffre peut aller jusqu'à 1630 litres.

Premier de la classe

Pour notre essai sur le routes marocaines, nous avons bénéficié d'une voiture équipée d'un moteur quatre cylindres 2,0 litres BlueHDI développant 180 chevaux, 400 Nm de couple et indexé à une boîte de vitesses automatique EAT8 à convertisseur de couple. La puissance est distribuée aux seules roues avant. C'est une alliance moteur – boîte que nous connaissons déjà plutôt au sein du groupe PSA puisqu'elle officie déjà sur la Peugeot 3008. Dans l'ensemble, le moteur ne souffre d'aucun défaut majeur et les 400 Nm permettent de tracter les 1540 kilos de l'engin sans aucune difficulté. Souple à bas régime, il sait aussi faire preuve de rigueur quand on lui en réclame un peu plus, notamment lors des phases de montées. Dommage que le moteur soit un peu trop bruyant . La boîte de vitesses est en plus de ça bien étagée et conserve le bon rapport sur la bonne large de régime pour permettre des reprises plutôt vives. Comme la Peugeot 3008, le Citroën C5 Aircross ne bénéficie pas de version quatre roues motrices, mais d'une option Grip Control (300 euros) qui permet de moduler la motricité en fonction du type de terrain. Une version hybride rechargeable de 225 chevaux arrivera sur C5 Aircross dès 2019 et offrira, pour le coup, quatre vraies roues motrices.

Citroen C5 Aircross (2019) Test
Citroen C5 Aircross (2019) Test

Si le Citroën C5 Aircross fait preuve de belles prestations mécaniquement parlant, c'est de part son confort qu'il enterre définitivement toute forme de concurrence. Grâce à son système de suspensions à butées hydrauliques, le nouveau SUV de chez Citroën, comme à la grande époque des DS, CX ou C6, peut garder une assiette constante et ainsi préserver le confort de ses passagers à bord.

Si le Citroën C5 Aircross fait preuve de belles prestations mécaniquement parlant, c'est de part son confort qu'il enterre définitivement toute forme de concurrence.

Pour vous expliquer brièvement la chose, les suspensions classiques sont composées d’un amortisseur, d’un ressort et d’une butée mécanique. Les suspensions avec butées hydrauliques progressives de chez Citroën ajoutent deux butées hydrauliques de part et d’autre : une de détente et une de compression. La suspension travaille ainsi en deux temps en fonction des sollicitations et du relief de la route. Sur les compressions et petites détentes, ressort et amortisseur contrôlent ensemble les mouvements verticaux sans avoir besoin de solliciter les butées hydrauliques. La présence de ces butées a permis aux ingénieurs d’offrir une plus grande liberté de débattement, ce qui procure un effet de tapis volant. Sur les compressions et détentes plus importantes, ressorts et amortisseurs travaillent de concert avec les butées hydrauliques de compression ou de détente. Ces dernières ralentissent le mouvement de façon progressive, évitant ainsi les arrêts brusques en fin de course.

Tarifs et consommations

Comme vous l'aurez sûrement remarqué, le Citroën C5 Aircross fait une entrée fracassante dans le segment C des SUV. En termes de tarifs, le SUV tricolore débute à partir de 24'700 euros avec le moteur essence 1,2 litre PureTech de 130 chevaux associé à une boîte de vitesses manuelle à six rapports. Notre version d'essai haut de gamme "Shine" s'échange en moyenne contre 40'000 euros, avec quelques options. Le C5 Aircross se distingue surtout par un équipement de série pléthorique avec, sur la finition la plus basse (Start), la climatisation manuelle, l'allumage automatique des phares, l'écran tactile de huit pouces, le régulateur de vitesse, le freinage automatique d'urgence, l'aide au maintien dans la voie, la lecture des panneaux de signalisation, les suspensions à butées hydrauliques progressives et trois sièges arrière individuels coulissants et inclinables.

Concernant les consommations, malgré un poids qui dépasse la tonne et demi, le C5 Aircross brille par des données maîtrisées. Lors de notre session d'essai, nous avons relevé une consommation moyenne de 7,3 l/100 kilomètres, sans jamais ménager notre monture et surtout sur des routes avec beaucoup de reliefs. En d'autres termes, vous pourrez aisément descendre sous la barre des 6,0 l/100 sur un parcours moins vallonné et une conduite moins soutenue. La majorité des motorisations sont exemptées de malus écologique, même si notre modèle d'essai, équipé du diesel de 180 chevaux, réclame une petite rallonge de 90 euros en raison de rejets de 124 g/km de CO2.

 
Points positifs Points négatifs
Confort irréprochable Quelques plastiques durs 
Intérieur original Système de navigation parfois capricieux
Habitabilité  Roulis un poil trop prononcé
 

Citroën C5 Aircross - 2,0 litres BlueHDI 180 chevaux EAT8

Motorisation Diesel BlueHDI, quatre cylindres en ligne, 1997 cm³, turbo
Puissance 180 chevaux / 400 Nm
Transmission Boîte automatique à huit rapports - EAT8
Type de transmission Traction
0-100 km/h 8,6 secondes
Poids 1540 kg
Volume de coffre 580 / 720 à 1630 litres
Places 5
Economie de carburant Urbain : 5,2 l/100 km / Extra-urbain : 4,5 l/100 km / Mixte : 4,7 l/100 km
En vente 2018
Prix de base 24'700 €
Prix de la version testée 39'950 €

Galerie: Essai Citroen C5 Aircross (2019)