Le SUV limousine !

Bonjour et bienvenu en Ecosse, dans les légendaires Highlands, où nous nous sommes rendus pour essayer la toute nouvelle et quatrième génération du Mercedes GLE. C’est parti !

Essai Mercedes GLE (2019) en Écosse

Nouveau souffle

Si depuis quelques années, la gamme de SUV foisonne chez Mercedes, c’est bien lui, le GLE, qui est arrivé le premier. Sauf qu’en 1997, il s’appelait Mercedes ML, ou Classe M. Au total, ce sont  quelques 2 millions d’exemplaires qui ont été vendus depuis. La seconde génération lui succèdera de 2005 à 2011 et la troisième de 2011 à 2015, avant de devenir officiellement GLE à la faveur d’un restylage. Voici donc la quatrième génération de ce gros SUV dérivé de la berline Classe E et qui représente un enjeu majeur pour Mercedes, ce GLE représentant à lui seul quand même 30 % des ventes de SUV dans sa gamme, et jusqu’à 40 % en France.

Essai Mercedes GLE (2019) en Écosse

Évolution en douceur

En étant entièrement nouveau et en s’appropriant les derniers codes stylistiques de Mercedes, le nouveau GLE évolue en douceur. On le reconnaît au premier coup d’oeil, notamment avec les montants arrière avancés qui rappellent ses prédécesseurs, et c’est souvent ça que veulent les clients. Avec 4m92 de long, il égale la nouvelle génération de BMW X5, son concurrent direct, mais paraît moins massif grâce à ses lignes moins anguleuses, mais néanmoins dynamiques.

Essai Mercedes GLE (2019) en Écosse
Essai Mercedes GLE (2019) en Écosse

Le SUV limousine

Alors cette nouvelle génération de Mercedes GLE fait complètement oublier la génération précédente. Beaucoup moins de plastiques, beaucoup moins de boutons, on retrouve les dernières innovations de la marque comme évidemment cette immense dalle numérique en face du conducteur qui remplace à la fois les compteurs et qui prend place aussi avec le système d’infodivertissement. Ça peut être contrôlé à la fois du volant, juste ici il y a une tablette à portée de main, il y a évidemment la fonction tactile comme ça directement à la main et puis le fameux Hey Mercedes : Où est la pizzéria la plus proche ? Bon ben nous on va aller manger une pizza.

Essai Mercedes GLE (2019) en Écosse
Essai Mercedes GLE (2019) en Écosse

Très luxueux et épuré, ce GLE n’en n’oublie par pour autant ses gênes de SUV et fait de son habitabilité un argument de premier ordre. Tout d’abord à l’arrière où les passagers se sentiront vraiment à leur aise grâce à ses 3 mètres d’empattement. On est presque comme dans une limousine. Mais ce n’est pas tout cas ce GLE revient à ses premières amours en proposant jusqu’à 7 places. Alors c’est une option, c’est un peu étriqué pour des adultes, mais ça relance le GLE face à la concurrence. Le coffre de 630 litres lui est de très bonne taille, et grimpe jusqu’à plus de 2000 litres une fois tout rabattu.

Essai Mercedes GLE (2019) en Écosse
Essai Mercedes GLE (2019) en Écosse

Le confort avant tout

Première impression qui se dégage à bord de ce Mercedes GLE, celle de confort. Ce gros SUV produit dans l’usine de Tuscaloosa aux États-Unis est prêt à affronter les grands espaces et à avaler les kilomètres. Et pour ça le GLE a une botte secrète : sa suspension pneumatique de série. Sachant qu’un amortissement piloté est également proposé en option, et peut encore transformer ce GLE en tapis roulant en anticipant les déformations de la chaussée.

Essai Mercedes GLE (2019) en Écosse
Essai Mercedes GLE (2019) en Écosse

Côté motorisation, un bloc essence, le GLE 450, et ses 367 chevaux, et trois diesels, 300 d, 350 d et 400 d développant jusqu’à 330 ch. Pour cet essai, nous avons essayé le diesel d’entrée de gamme, 300 d, de 245 ch. Associé à une boîte automatique à 9 rapports, le GLE ainsi équipé s’est montré très appréciable sur les routes d’Ecosse, notamment en se montrant discret à l’oreille grâce à la très bonne insonorisation, appréciable pour cet unique 4 cylindres. Les lois de la physique étant ce qu’elles sont, malgré les 245 ch et 500 Nm de couple, il faut quand même cravacher un peu pour enlever les plus de 2 tonnes du SUV, ce qui pêche un peu niveau consommations. Pour autant le roulis reste léger et la direction offre un bon feeling, précis. À noter que toutes les versions du GLE sont dotées de la transmission intégrale 4Matic, lui assurant de pouvoir sortir facilement des sentiers battus, voire même de situations plus difficiles grâce à l’amortissement piloté et à une fonction lui permettant de sautiller !

Essai Mercedes GLE (2019) en Écosse

Conclusion

Le moment est venue de passer à la caisse. Et avec un prix d’appel de 67’650 €, le Mercedes GLE est cher, mais pas autant que ses concurrents allemands. Malheureusement, le malus de 2940 € fait grimper la facture, et la fait même exploser sur le GLE 450 essence de 367 chevaux qui lui doit ajouter près de 10’000 € de malus aux 78’000 € du prix de base. Dans tous les cas, ça fait mal. Reste que ce nouveau Mercedes GLE s’est largement amélioré par rapport à la 3e génération, aussi bien du côté de ses technologies de conduite et de confort à la pointe, que pour son confort exemplaire. Et puis avec la possibilité désormais d’avoir 7 places, il s’aligne enfin avec la concurrence !

 

Mercedes GLE 300 d 4 Matic AMG Line

Motorisation 4 cylindres, 1950 cm3
Puissance 245 chevaux à 4200 tr/min
Couple maximum 500 Nm entre 1600 et 2400 tr/min
Transmission Boîte automatique à 9 rapports
Type de transmission Transmission intégrale
0-100 km/h 7,2 secondes
Vitesse maximum 225 km/h
Longueur 4,92 mètres
Largeur 1,95 mètre
Hauteur 1,77 mètre
Poids 2165 kg (à vide)
Volume de coffre 630 litres (7 places) / 825 l (5 places) - 2055 litres
Places 5 personnes / 7 en option
Émissions Urbain : 7,3 l/100 km / Extra-urbain : 5,9 l/100 km / Mixte : 6,4 l/100 km
En vente 2019
Prix de base 67'650 €
Prix de la version testée 71'600 €