La BMW X2 de deuxième génération copie ses grandes sœurs X6 et dit donc adieu aux formes des crossovers classiques. En réalité, nous avons déjà eu l'occasion de voir le BMW X2 en personne mais également en détail. Ce qui manquait, cependant, c'était de s'asseoir derrière le volant et de rouler avec, ce que j'ai enfin pu faire au Portugal, près de Cascais, au volant de la M35i, d’abord, soit la version la plus sportive, puis de l'iX2 30e, la version électrique à deux moteurs. Voici le verdict.

Essai du BMW X2 First Drive 2024

BMW X2 : l’extérieur

Basé sur la plateforme "FAAR" déjà utilisée par le X1 mais aussi par la nouvelle génération de MINI Countryman, le X2 2024 s’aggrandit et dépasse ainsi les quatre mètres et demi de longueur. La transformation devient ainsi radicale et les nouvelles proportions paraissent élancées.

Galerie: Mini Countryman SE All4 (2024)

La grande calandre carrée soulignée par un mince profil à LED et les phares à double signature lumineuse verticale sont les protagonistes du compartiment avant tandis que de côté, les roues de 19 à 21 pouces (17 pour l'iX2) ainsi que les poignées attirent le regard... affleurant la carrosserie, au profit de l'aérodynamisme.

Et puis nous arrivons à l'arrière de la voiture, c'est-à-dire la partie qui suscite le plus de discussions en terme de style en raison des formes carrées des feux et du pare-chocs. Vu en personne, le X2 exprime beaucoup de musculature (en employant un terme plus humain) grâce aux renflements latéraux de la carrosserie, appelés "épaules". De cette façon, les phares ont un aspect plus tridimensionnel et, grâce également au spoiler en haut de la queue, l'impact global me semble réussi. Pour en revenir aux dimensions, cette BMW mesure 1,84 mètre de largeur et 1,59 mètre de hauteur, tandis que l'empattement est de 2,69 mètres.

Essai du BMW X2 First Drive 2024

BMW X2 : l’intérieur

En s’installant au volant du X2, la partie avant suit fidèlement ce que l'on a vu sur le dernier X1 (voir ci-dessous). Et c'est une bonne chose, étant donné qu'il s'agit d'un espace très bien réalisé d'un point de vue de la qualité et qu’il fait absolument parmi les meilleurs de la catégorie.

Galerie: Essai BMW X1 (2022)

Les deux écrans supérieurs, de 10,25" et 10,7" sont disposés selon la logique typique des BMW. Adieu les boutons physiques, désormais pratiquement toutes les commandes ont été déplacées vers le tunnel central suspendu.

Assis à l'arrière, où se trouvent trois places, on note une première découverte agréable : il n'y a aucun compromis, même pour ceux qui mesurent plus de 1,90 mètre, en termes de garde au toit car ce dernier, en pente, n’engloutit donc pas de précieux centimètres. Sur le tunnel central, on retrouve les bouches d'aération et deux prises USB-C. Dernière remarque, également positive : bien qu'il s'agisse d'un coupé, et contrairement à de nombreux modèles similaires même dans des catégories supérieures, le X2 n'abandonne pas les poignées en haut. 

Essai du BMW X2 First Drive 2024

Enfin, le coffre est également de bonne facture puisque la capacité minimale est de 560 litres sur la version M35i et descend sur les versions mild-hybrid et électrique mais sans jamais se situer en-dessous de 500 litres utiles.

BMW X2 : la conduite

Il s'agit d'une voiture propulsée par un moteur essence 2.0 quatre cylindres turbo qui développe 300 ch et 400 Nm, pour un 0-100 km/h parcouru en 5,4 secondes et une vitesse de pointe de 250 km/h. La traction est à quatre roues motrices et la boîte de vitesses automatique à double embrayage comporte sept rapports.

L'équipement sportif ne s'arrête pas là : le X2 M35i est également équipé d'un système de freinage sport, d'une hauteur de caisse à commande électronique abaissée de 15 mm et de quatre échappements. Il y a deux modes de conduite : le mode sport, avec des paramètres personnalisables, et le mode confort.

Essai du BMW X2 First Drive 2024

Le X2 se révèle agile et intuitif dès les premiers kilomètres. Dans le mode le plus sportif, la puissance délivrée est explosive, bien accompagnée par le son du moteur souligné par le système audio. Les changements de vitesse grâce aux palettes sont rapides et précis, tandis que la charge de direction, entre les virages serrés, peut même être excessive : j'ai préféré régler ce paramètre sur la position confort pour rendre la direction plus naturelle. Question de goût.

Le retour d’information avec la pédale de frein est cependant une question d’habitude. Il est plutôt dur et a une course courte, donc parfait pour une conduite plus sportive mais difficile à moduler en conduite quotidienne, comme en ville. Mais ce X2 se révèle être moins "difficile" à manier que sa carrosserie pourrait le laisser croire. La visibilité n'est pas mauvaise à l'arrière, bien sûr, à condition de ne pas avoir trois passagers assis à l'arrière, sinon la lunette arrière est entièrement recouverte, et il est de toute façon bardé de capteurs et de caméras périmétriques avec une excellente reconstruction 3D.

Essai du BMW X2 First Drive 2024

En parlant de vie de tous les jours, le mode confort change complètement l'âme du X2 M35i. Il devient docile et très contrôlable. La configuration a tendance à être rigide, donc sur les routes les plus accidentées, quelques à-coups filtrent, en revanche elle reste toujours plate et posée lorsque le rythme augmente.

En ce qui concerne l'équipement ADAS et le fonctionnement des différents dispositifs d'aide à la conduite, au cours des plusieurs dizaines de kilomètres d'essais, j'ai eu l'occasion de tester l'étalonnage efficace du régulateur de vitesse adaptatif et du maintien de voie. Il me manquait, sur la branche du volant, la commande permettant de régler la distance avec la voiture qui me précède, mais BMW m'a expliqué qu'ils avaient recueilli les commentaires des clients et avaient choisi de déplacer cette commande sur l'écran tactile car elle était rarement utilisée.

Essai du BMW X2 First Drive 2024

Enfin, j'ai également conduit l'iX2, c'est-à-dire la version électrique, dans sa variante xDrive30, c'est-à-dire la plus puissante grâce aux deux moteurs électriques capables de délivrer 230 kW, soit 313 ch, et 494 Nm de couple. La traction est donc à quatre roues motrices et permet de sprinter de 0 à 100 km/h en 5,6 secondes et d'atteindre la vitesse maximale de 180 km/h. En utilisant la palette gauche, vous pouvez accéder au mode Boost, utile pour avoir une puissance maximale pendant 10 secondes.

Avec la batterie de 64,9 kWh, elle promet une autonomie d'environ 400-450 km/h même si, avec les indications de l'ordinateur de bord, il semble plus réalisable d'en faire environ 350. Parmi les fonctionnalités permettant d'optimiser l'efficacité, il y a la fonction Max Range ou la possibilité de réglage d'une récupération d'énergie cinétique adaptative, qui modifie l'intensité en fonction de paramètres tels que la cartographie ou la détection, via le radar frontal, d'une voiture qui précède.

Essai du BMW X2 First Drive 2024

L'iX2, qui pèse environ 2 000 kg, est agile et bien ancré au sol, avec un réglage efficace pour amortir les irrégularités de la route. Le rendu peut être explosif si l'on veut ou placide si l'on insère le mode de conduite confortable, celui que j'ai préféré pour profiter au maximum du calibrage fluide des commandes et de l'excellente insonorisation générale.

Sur le nouveau X2, la technologie embarquée fait un bond en avant. Avec le BMW ConnectedDrive Store, vous pouvez par exemple télécharger des jeux et des applications pour le streaming audio et vidéo. Grâce à BMW Digital Premium, les fonctions de BMW Maps sont toutefois étendues, par exemple avec le service d'info-trafic en temps réel. Tout fonctionne avec une eSIM avec connexion 5G, grâce à laquelle la voiture reçoit des mises à jour en direct et il est également possible d'utiliser votre smartphone comme clé.

Essai du BMW X2 First Drive 2024

BMW X2 : les tarifs

La gamme de finitions BMW X2 ne comprend que deux options, la "basique" et la "M Sport". La grille de prix commence à 46 100 euros pour le sDrive 20i, un hybride doux essence de 156 ch, et atteint 50 050 euros pour le M Sport. 

Ensuite, il y a le sDrive18d, un diesel de 150 ch qui coûte respectivement 44 800 et 48 750 euros. On passe ensuite au diesel hybride doux à transmission intégrale, le xDrive20d, qui coûte 50 200 euros et 54 1050 euros. Le M35i xDrive de ce test coûte 63 200 euros. Enfin, les électriques : l'iX2 eDrive 20, celui à un moteur d'une puissance de 150 kW, qui coûte 49 100 et 53 050 euros, et l'iX2 xDrive 30, de 60 000 et 63 950 euros.

Galerie: BMW X2 2024 : premier essai