Avant de conduire sur la neige, il y a quelques règles à respecter.

Les premiers flocons de neige tombent et vous voilà au volant de votre voiture à devoir rouler sur des routes enneigées. En règle générale, lorsque vous quittez votre domicile au petit matin, les routes sont déjà dégagées... si les agents de la voirie ont anticipé l'épisode de neige. Sauf que, cela n'est pas toujours le cas et il est donc impératif d'avoir les bonnes habitudes et les bons réflexes pour éviter les tracas. Motor1.com vous donne quelques conseils pour bien conduire sur la neige.

Équiper sa voiture de pneus neige ou hiver

Tout d'abord, et avant d'affronter les conditions difficiles, il est plus que conseillé, voire même impératif, d'équiper sa voiture de pneus neige ou hiver. Sans ces pneus, il est compliqué d'avancer sur la neige, surtout si votre voiture ne dispose que de pneus été ! Dans ce dernier cas, il est très délicat de conduire sereinement, et même si vous êtes un professionnel de la conduite sur glace, il ne sera pas possible de rouler sans subir d'importantes pertes d'adhérences. Donc, avant de prendre le volant, équipez votre voiture de pneus neige ou hiver !  

Adapter sa conduite 

Une fois au volant, nous vous conseillons de vous détendre. Certes, conduire sur la neige est inhabituel pour la majorité des automobilistes français, mais il ne faut pas se crisper au risque de faire des erreurs de débutant. Une fois en état de tranquillité, il faut adapter sa conduite. Autrement dit, si vous avez l'habitude de démarrer en trombe et de faire des mouvements brusques avec votre volant, il va falloir faire autrement. En effet, sur la neige, il ne faut surtout pas être brutal, bien au contraire.

  • Au démarrage 

Lorsque vous démarrerez, accélérez tout doucement. Si les roues de la voiture patinent, essayez de démarrer à la deuxième vitesse. Aussi, sur des véhicules plus récents, il est possible de déconnecter l'ESP. Veillez donc à le désactiver lorsque vous conduirez sur la neige. 

  • Sur la route 

Une fois sur la route, il faut anticiper les faits et gestes de tous les automobilistes en projetant son regard. En effet, avec quelques centimètres de neige sur la route, les distances de freinage augmentent. Il faut donc accroître les distances de sécurité avec le véhicule qui vous précède, de telle sorte que si celui-ci freine brusquement, vous ayez le temps de réagir et de stopper votre véhicule. 

  • Dans les virages

Dans les virages, vous veillerez à ce que votre allure soit adaptée. Votre vitesse doit être assez faible pour négocier les virages sans devoir freiner une nouvelle fois à l'intérieur. Une fois dans le virage, et si vous êtes à la bonne vitesse, il suffit de tourner le volant doucement afin que les roues avant tournent sans blocage. Dans le cas contraire, vous aurez beau tourner le volant, la voiture ne tournera pas et continuera tout droit ; on appelle ça le sous-virage.

  • En descente

Enfin, en descente, si vous ressentez le besoin de freiner, vous devez le faire avec délicatesse. Dans ce dernier cas, avant même d'aborder la descente, il faudra d'abord l'anticiper et rouler à la bonne allure (une vitesse plus faible que sur du sec). Une fois que vous serez face à la descente, il suffit de jouer avec le frein moteur, autrement dit, d'enclencher le rapport qui vous permettra de descendre sans que la voiture prenne de la vitesse. Si malgré cela, vous êtes obligé de freiner, alors vous pourrez le faire à condition d'appuyer tout doucement sur la pédale de frein. Un freinage brusque entraîne le blocage des roues, et donc, votre voiture glissera sur la neige et prendra de la vitesse sans que vous ne soyez en mesure de la ralentir. 

'