De la Renault 18 Turbo à la dernière Mégane R.S. Trophy-R !

Le saviez-vous ? C'est à Louis Renault que revient le brevet de "perfectionnement d'un moteur à quatre temps". On est alors le 17 décembre 1902. Et il s'agissait de la suralimentation : "augmenter la pression l’admission des gaz dans les cylindres [via] un ventilateur ou un petit compresseur". Voilà qui donnera naissance par la suite au turbocompresseur.

À l'occasion des 40 ans de la victoire en Formule 1 du premier moteur turbo, Renault revient en images sur une série de modèles qui ont marqué l'histoire du Losange. Une histoire qui prend ses origines dans le sport automobile, la compétition, et plus particulièrement la Formule 1, qui aura joué un rôle de véritable laboratoire. Une technologie aujourd'hui complètement banalisée, mais qui était une vraie technologie de pointe à l'époque !

Il faut remonter à 1976, dans la F1 RS01 de Renault, pour retrouver une trace du turbo. Et il ne faudra pas attendre trop longtemps pour que le Losange s'impose dans la catégorie reine. En 1979, Renault révolutionne le sport automobile : pour la première fois, un moteur 1,5 litre turbocompressé, s’impose face aux moteurs 3,0 litres qu'on trouvait à l'époque en F1. C'est Jean-Pierre Jabouille qui s'impose au GP de France, sur le circuit Dijon-Prenois, et offre à Renault sa toute première victoire en F1. D'ailleurs, comme s'il fallait une preuve de l'efficacité du turbo en compétition, depuis 2014, on retrouve des V6 turbo hybrides en F1.

Tout ça pour dire que le turbo en F1 ne date pas d'hier. Et que sur les voitures de série non plus. D'ailleurs si l'on donne à Chevrolet sur la Corvair la paternité du turbo sur une voiture de série, sur les voitures européennes, il s'agirait de BMW avec sa 2002 Turbo en 1973. Mais comme il est question de Renault pour les 40 ans de la victoire d'un moteur turbo en F1, découvrez dans ce diaporama quelques-uns des modèles au Losange turbocompressés parmi les plus emblématiques !

'