C’est la société de conseil en stratégie Interbrand qui l’affirme : Toyota est le constructeur automobile qui est le mieux valorisé dans le monde. Une assertion qui se dégage d’un classement des cent marques les plus puissantes du globe.

Ce classement se base sur plusieurs critères, dont la santé financière de la société, l’image dont elle jouit auprès du grand public ou encore sa capacité à influencer le choix des consommateurs. En tête de ce classement, on retrouve le géant informatique Apple, avec une valeur estimée à quelque 178 milliards $, suivi par Google (133 milliards $) et Coca-Cola (73 milliards $). Non moins de quatorze constructeurs automobiles sont également présents dans ce classement, dont certains qui pointent au sommet.

A lire aussi : Daihatsu, future marque low-cost de Toyota

Le premier constructeur automobile est donc Toyota, qui se place à la 5e place, avec une valeur estimée à 53,5 milliards $. Une croissance de non moins de 9 % par rapport au classement de l’année dernière. C’est Mercedes-Benz qui suit, à la 9e place, avec 43,5 milliards $ puis BMW à la 11e, avec 41,5 milliards $. Tant Mercedes-Benz que BMW sont en nette croissance. A ce titre, c’est Nissan qui bat tous les records, avec un bond de 22 %, soit 11,1 milliards $ pour une belle 43e place.

Enfin, dernier fait marquant : l’arrivée de Tesla dans le Top 100. Le constructeur californien de voitures électriques parvient, de justesse, à intégrer la liste puisqu’il se classe à la 100e place. La société, qui perd toujours énormément d’argent, doit son entrée à l’image très positive qu’elle dégage et non à sa santé financière plutôt chancelante. A noter aussi que Volkswagen, qui a souffert des suites du Dieselgate, perd cinq places et se retrouve désormais à la 40e.

Abonnez-vous à la newsletter