Après le PAL-V sorte de mi-moto mi-hélicoptère qu'une société néerlandaise est en train de commercialiser, la société Airbus est en train de réfléchir à une voiture volante. C'est en partenariat avec la société A3 basée dans la Silicon Valley qu’Airbus est en train de mettre en chantier ce projet appelé Vahana signifiant tout simplement "véhicule des dieux" en sanskrit. 

Cet engin d'une seule place aura pour but de transporter des personnes sans qu'elles n'en prennent le contrôle, tel un taxi autonome. Totalement indépendant, Vahana sera également totalement sécuritaire avec ses 8 rotors répartis sur 4 ailes qui auront le même principe de fonctionnement qu'un drone. Un parachute sera également à portée de main afin d'assurer la sûreté de l'occupant. 

Voir : Le drone radar, ce n'est pas pour maintenant

Mais en plus du développement de l'appareil, le projet prévoit de mettre en place des règles aéronautiques pour ce type d'engin. Car actuellement, rien n'est encore établi en ce qui concerne le transport de passagers dans les airs pour des drones. Ces règles permettront d'encadrer cette pratique afin que le projet voit le jour. 

D'après Rodin Lyasoff, le PDG d’A3, ce type de véhicule serait moins coûteux à produire qu'une voiture classique. Ce qui donne beaucoup d'espoirs aux partenaires qui envisagent sérieusement un avenir viable en commercialisant leur produit. Un prototype de l'appareil devrait être présenté l'année prochaine si le planning est tenu. Et c'est vers 2020 que des démonstrations devraient être effectuées auprès du public. 

Airbus Vahana