Et elle sort (presque) de restauration !

Oui, l'une des 39 Ferrari 250 GTO produites était présente sur le circuit de Daytona International Speedway en ce début décembre 2016, à l'occasion des Finali Mondiali 2016 !

Il s'agit de l'un des plus beaux modèles de la marque au cheval cabré et sans aucun doute l'une des plus belles livrées. Cet exemplaire est d'autant plus spécial qu'il est sorti en 2014 des ateliers de rénovation du département Ferrari Classiche, après avoir passé 2 années en restauration.

Pour la petite histoire, cette GTO à l'origine peinte en rouge Ferrari (châssis 3445GT)  à été vendue en juin 1962 au Comte Giovanni Volpi du Missurata, alors à l'époque pilote de course. A son volant, il remportera le Trophée d'Auvergne. Puis en avril 1963, elle change de mains et est revendue au suédois Ulf Norinder, qui repeindra la voiture aux couleurs actuelles, en jaune et bleu, celles du drapeau suédois. Utilisée pour des courses et des rallyes et remportera quelques trophées. C'est à l'occasion d'une de ces courses qu’elle arborera le numéro 112, qu'elle porte toujours aujourd'hui.

La GTO est revendue peu de temps plus tard et plusieurs personnes se succéderont jusqu’à son actuel propriétaire américain, Christopher Cox. En 2012, ce dernier crashe son joyau en France en marge du Mans Classic, lors d'un évènement regroupant d'autres propriétaires de 250 GTO.  C’est alors qu'elle est envoyée au Département Ferrari Classiche, la même année, pour une rénovation totale.

Étant donnée la valeur de ce modèle (certains exemplaires atteignent des sommets, plus de 57 millions d’euros), on apprécie l’effort et le courage de son propriétaire d’avoir accepté de venir avec pour ce Ferrari Finali Mondiali 2016 !

Lire aussi:

Ferrari 250 GTO Finali Mondiali 2016

Photo: KVC