Les dégâts sont irrémédiables.

C'est désormais clair, Taïwan ne plaisante pas avec le code de la route.... En effet, comme en témoignent ces vidéos, les automobilistes qui voudraient contourner les règles s'exposent à des désagréments regrettables.

À lire aussi : VIDÉO - 120 BMW détruites dans un accident de train

Lin, le propriétaire de cette Lamborghini Murciélago, roulait avec une fausse plaque d'immatriculation. Un impair qui a visiblement le don d'énerver les autorités taïwanaises... En effet, ces dernières ont tout simplement détruit le véhicule.

En réalité, il s'agit là du dénouement d'une histoire longue de 3 ans. L'homme avait en effet été arrêté et punit en 2013, ce qui s'était traduit notamment par l'immobilisation de la Murciélago. Depuis, Lin s'évertuait à contester la décision. Sans succès donc.

Si vous n'êtes pas trop sensible, vous pouvez donc découvrir la lente agonie de la belle italienne en vidéo. D'abord l'arrière logeant le V12 de 640 ch, puis l'avant, et pour finir les portes et le toit de la voiture, tout y passe... 

Par ailleurs, certaines sources locales indiquent que la destruction a été plus compliquée que prévu, notamment en raison de l'architecture inhabituelle de la voiture. Une des 2 grues aurait même été légèrement endommagée au cours de ce combat.