La Lincoln Continental de troisième génération fut la limousine du Président Kennedy mais aussi celle de Goldfinger.

La Lincoln Continental, considérée après la Seconde Guerre mondiale comme la Rolls-Royce américaine, fait deux apparitions dans la saga James Bond : une première fois en 1964 dans Goldfinger et une seconde fois l’année suivante dans Opération Tonnerre. C’est cette même 4e génération qui était, notamment, la limousine officielle du Président américain John F. Kennedy.

Dans Goldfinger, Oddjob, l’homme à tout faire de Goldfinger, célèbre pour son chapeau qu’il utilise comme une arme, conduit Monsieur Solo à l’aéroport, à bord d’une luxueuse Lincoln Continental de 1964. Peu avant, Monsieur Solo a mis un terme à sa collaboration avec Goldfinger. Mais au lieu de la destination prévue, Oddjob engage la voiture sur une petite route où il abat Solo, avant de faire compresser la malheureuse Lincoln dans une casse…

Lire aussi : Spécial 007 - Les semi-remorques Kenworth de Franz Sanchez

Cette 4e génération, qui fut produite de 1961 à 1969 constituait le fin du fin en matière automobile. Dessinée par Elwood Engle, elle incarne un des monuments de l’industrie automobile américaine. Cette limousine se caractérisait par sa taille imposante, par des portes arrière à ouverture antagoniste et par la possibilité d’opter pour une version découvrable, comptant également quatre portières. À partir de 1966, une déclinaison coupé est ajoutée au catalogue.

Sous le capot, les ingénieurs de chez Ford n’ont retenu que le meilleur, à savoir un énorme V8 cubant de 7 à 7,6 litres et générant la bagatelle de 315 à 365 ch ! Gourmande, la Continental pouvait heureusement compter sur un réservoir de 91 litres !

Lincoln Continental 007 dans Goldfinger