L'Autopilot de Tesla fait fort : il se passe désormais de tout marquage au sol pour déplacer le véhicule !

Bon nombre de systèmes de pilotage automatique se basent sur le marquage au sol. C’est notamment le cas chez Volvo et Volkswagen. Par contre, chez Tesla, on se fiche bien des lignes blanches et autres traits jaunes, l’Autopilot maison étant à même de s’en passer ! Et le constructeur californien nous le prouve en images !

Cette évolution, que l’on peut même qualifier de révolution dans le domaine, n’est cependant disponible qu’avec la mise à jour 8.0 du logiciel embarqué. De quoi permettre aux propriétaires de Model S et autres Model X d’utiliser leur monture, même lorsqu’une épaisse couche de neige recouvre le marquage au sol.

Lire aussi : Tesla Autopilot - J-15 avant la mise à jour !

La vidéo ci-dessus nous montre que l’Autopilot est tout à fait à même de fonctionner, certes à faible vitesse (50 km/h), mais sans aucun risque apparent. Et le site spécialisé Electrek d’expliquer que ce petit exploit est possible grâce à une série de facteurs complémentaires. L’Autopilot combine en effet des capteurs latéraux qui ne se basent pas uniquement sur le bord de route mais également sur les informations fournies par le GPS du véhicule, une caméra frontale ainsi qu'un radar chargé de garder le véhicule sur la voie de circulation. En fait, la dernière mise à jour de l’Autopilot permet au logiciel de créer une image 3D de la route et de s’y fier pour se déplacer. Impressionnant !

Faites partie de quelque chose de grand