Trois Turcs un peu fous se sont lancés dans un tour de la planète avec la petit Fiat.

En Turquie, Okan Altan est l’un des journalistes automobiles les plus réputés. Il est aussi un homme de défis automobiles. Ainsi, il a déjà, par la route, rejoint les États-Unis et Détroit, en Fiat Doblo. Il avait également parcouru 14 pays en 14 jours (10'000 km), en 10 jours. L’homme a récemment fait le tour du monde au volant de la nouvelle Fiat Tipo, produite en Turquie, via l’Europe, les États-Unis, et l’Amérique du sud.

Un tour du monde que le journaliste souhaitait réaliser depuis de longues années : "Faire un tour du monde a toujours été mon rêve", explique-t-il. "En 2015, lors du lancement de la nouvelle Tipo, j’en ai parlé au directeur turc de Fiat. Il était à la fois surpris et favorable." De quoi lancer le premier test automobile autour du monde.

Okan Altan ile Fiat Egea Dünya Turu
Okan Altan ile Fiat Egea Dünya Turu
Okan Altan ile Fiat Egea Dünya Turu

Pour Okan Altan, la priorité est de rendre le tour du monde officiel : "Techniquement, vous pouvez faire un tour du monde en trois secondes et en deux pas si vous êtes au Pôle Nord. Il existe des normes pour les personnes qui s’attaquent à un tel défi, et pour cela, il faut parcourir une distance plus grande que les lignes de solstice, qui sont de 37'000 km." Il ne s’en cache pas, pour réaliser son tour du monde, Altan s’est inspiré d’un ouvrage français : "Notre source d’inspiration a été le fameux livre de Jules Verne, le Tour du Monde en 80 jours."

Lire aussi:

Ainsi, dès le 13 août dernier, avec deux compagnons de route, il s'est mis en route au volant de la Fiat Tipo : "Nous avons pris la route de la Grèce, avant de remonter vers la Roumanie, l’Ukraine, en passant le Danube." Il remarque : "Nous avons senti la froideur de la guerre. Il y avait des chars, des soldats, le tout sur des routes en mauvais état." Passé Kiev, la situation fut plus simple, puis direction la Russie, après 15 heures d’attente à la douane, et la traversée de la Sibérie.

Ensuite, la Fiat Tipo est arrivée au Japon. Une première dans l’histoire des douanes du pays du Soleil-Levant. Jamais, auparavant, une voiture immatriculée en Turquie n’avait été accueillie dans le pays. Ensuite, le parcours s’est poursuivi sur la continent américain, via le Mexique, avant de descendre sur les traces de la mythique panaméricaine.

Okan Altan ile Fiat Egea Dünya Turu
Okan Altan ile Fiat Egea Dünya Turu
Okan Altan ile Fiat Egea Dünya Turu
Okan Altan ile Fiat Egea Dünya Turu
Okan Altan ile Fiat Egea Dünya Turu

Le rêve de réaliser le tour du monde en 80 jours a cependant pris fin au Mexique, après 11 jours d’attente pour passer les douanes… Par la suite, l’auto est retournée en Europe via l’Angleterre, où elle a reçu, en plus de son nom d’origine (Egea, en Turquie), celui de Tipo, le nom européen. C’était parti pour les derniers kilomètres !

Un tour du monde réussi pour la Fiat Tipo qui semble avoir bien résisté au dures conditions. "À la fin, nous avions des vibrations dans l’habitacle, mais c’est comme si l’auto avait parcouru 100'000 km, dans les pires conditions. C’est compréhensible." Sur les routes, la voiture s’est aussi montrée plutôt sobre : "Entre 6 litres et 7 litres, en fonction des routes et de la qualité du carburant." Pas mal, en tout cas, pour une compacte "Low Cost".

Le tour du monde en Fiat en dix chiffres

  •  22 pays visités et 122 villes traversées
  • 133 jours de voyage
  • 41'000 km parcourus
  • 7 tonnes d'essence
  • 24'000 km sur terre
  • 17'000 km sur mer
  • 400 heures de route pendant 52 jours
  • 81 jours en transit ou transport
  • 84 nuits à l'hôtel
  • 300 tasses de café !

Lire aussi:

2015 - Fiat Tipo autour du monde