Après 50 ans d’absence, le constructeur Alvis est de retour !

C’est à l’occasion du traditionnel London Classic Car Show que le constructeur Alvis a décidé de rouvrir son carnet de commandes. La firme britannique, qui fut active de 1919 à 1967, fabriquait de somptueuses automobiles mais également des véhicules militaires ainsi que des moteurs d’avion.

Lire aussi:

Mais la marque ne va malheureusement pas renaître de ses cendres. Le chaland pourra par contre passer commande de "Continuation Cars", des copies quasiment conformes aux anciennes gloires qui peuplaient le catalogue du constructeur.

Alvis est de retour
Alvis est de retour

Les mordus d’Alvis à l’origine du projet proposaient déjà la 4.3 l Tourer Short Chassis de 1937, en collaboration avec la société Red Triangle, et ce depuis 2010. Aujourd’hui, ce sont quatre autres modèles classiques qui vont être proposés, sous la forme de fac-similés. Au programme : la TF21 Graber de 1965, la Drophead coupé 4.3 l Lancefield de 1937 et le Sports Coupé Bertelli 4.3 l de 1935. Une voiture de course sera également de la partie : la Powys-Lybbe Special basée sur la 12/60 Beetleback de 1931. Un modèle qui a battu plusieurs records de vitesse sur le circuit de Brooklands.

Lire aussi : VIDÉO - Un Range Rover de 1978 comme neuf à Rétromobile

L’idée des sociétés Red Triangle et Alvis Car Company est de proposer des voitures classiques mais neuves. De quoi pouvoir ressentir le plaisir unique de conduire un ancêtre, tout en éprouvant des émotions similaires à celles vécues par les clients de l’époque, lorsqu’ils prenaient pour la première fois le volant de leur voiture neuve. Ces fac-similés seront produits le plus fidèlement possible par rapport aux modèles originaux, en ce compris les sensations de conduite, tout en répondant aux critères d’homologation actuellement en vigueur de l’autre côté de la Manche.

Techniquement, on pourra notamment compter sur un moteur à injection directe, des freins hydrauliques, une colonne de direction déformable et des feux arrière adaptés aux exigences actuelles.

Alvis est de retour