L'Insignia Sports Tourer soigne son look. Au détriment des aspects pratiques ?

Après la présentation de la nouvelle Insignia Grand Sport, Opel lève aujourd'hui le voile sur la déclinaison break de sa familiale. Esthétiquement, le résultat est là aussi plutôt réussi : les lignes sont dynamiques et évitent l'eccueil d'un trop grand classicisme souvent de mise dans ce segment. Le jonc chromé latéral partant du rétroviseur pour venir mourir au dessus des feux participe à la bonne intégration de la malle et procure à la voiture un certain cachet. Comme pour la berline, Opel affirme que ces lignes s'inspirent directement du concept Monza de 2013.

2017 Opel Insignia Sports Tourer
2017 Opel Insignia Sports Tourer

Déclinaison break oblige, les aspects pratiques de cette Insignia Sports Tourer seront particulièrement scrutés. Opel annonce un volume de chargement de 1640 litres avec banquette arrière rabattue, soit un gain de 100 litres par rapport au modèle sortant. Dans l'absolu, cette valeur ne prête pas forcément le flanc à la critique, mais elle n'appelle pas pour autant d'éloges particuliers. Car au regard des dimensions de la voiture, longue de 4,99 mètres, ce volume n'est pas réellement exceptionnel. À titre de comparaison, une Renault Talisman Estate, plus courte de 12 cm, peut embarquer jusqu'à 1681 litres de bagages dans son coffre.

2017 Opel Insignia Sports Tourer
2017 Opel Insignia Sports Tourer

Par ailleurs, l'Insigna Sports Tourer pourra profiter de l'ouverture mains libres du hayon électrique et d'un coffre modulable avec le pack FlexOrganizer, qui permet de compartimenter la malle. En outre, une banquette 40/20/40 sera proposée en option. 

Pour le reste, on retrouve peu ou prou les caractéristiques déjà annoncées pour la berline il y a quelques mois. Ainsi, Opel promet un poids en baisse, avec un gain d'environ 200 kilos par rapport à la précédente génération. Si la palette de motorisations n'a toujours pas été communiquée, on sait en revanche que les Insignia break et berline pourront bénéficier d'une boîte automatique 8 rapports et d'une transmission intégrale.

La dotation comprendra une flopée d'assistances à la conduite et d'équipements connectés, désormais incontournables. Citons ainsi le service d'assistance Opel OnStar avec spot Wi-fi, l'aide au maintien dans la voie avec correction de trajectoire ou encore le régulateur de vitesse adaptatif.

Comme la berline, l'Insignia Sports Tourer fera ses grands débuts à l'occasion du salon du Genève, du 9 au 19 mars prochains. Selon les marchés, elle arborera également les blasons Vauxhall et Holden.

Lire aussi:

2017 Opel Insignia Sports Tourer