Un défaut au niveau de l'échappement pourrait entraîner des risques d'incendies. La Veneno est aussi concernée.

Il est une chose plus rare que les Lamborghini. Les rappels des Lamborghini. Depuis 2012, la firme italienne n'en avait plus fait. C'était sur l'Aventador, avec 144 exemplaires rappelés pour un défaut sur le réglage vertical des phares.

Là, le souci est plus profond, et peut également avoir des conséquences désastreuses, mais ne concerne pour le moment que les autos américaines de la marque au taureau. En effet, 1453 Aventador, y compris les version Anniversario, Miura, Pirelli et Super Veloce, souffriraient d'un défaut au niveau de l'échappement. Les Veneno coupé et roadster souffriraient également de ce mal.

Lire aussi:

Le problème est simple selon Lamborghini : "Lorsque le réservoir de carburant trop rempli, et dans certaines conditions de manipulation, le carburant liquide pourrait atteindre la cartouche de carbone du système d'émission d'évaporation du carburant." Un problème, qui selon la firme de Sant'Agata Bolognese, provoquerait des avaries sur les vannes de purge. De fait, lors de régimes élevés de ralentis, les vapeurs pourraient rentrer en contact avec les gaz d'échappement chauds. Et, de fait, créer des incendies. Risque d'autant plus importants, si l'échappement a été modifié.

2017 Lamborghini Aventador S Coupe
KVC - Aventador Miura Edition
Lamborghini Aventador

Lamborghini avait quelques soupçons depuis 2015, repérant à plusieurs reprise ces systèmes d'évacuation saturés d'essence. En mars 2016, la marque avait également remarqué que la grille arrière d'une Aventador et ses feux arrière avaient tendance à fondre.

Les concessionnaires mettront à niveau les systèmes d'évaporation en ajoutant une vanne de purge ainsi qu'une redéfinition du repère de remplissage du réservoir pour éviter le trop plein de ce dernier. Le rappel débutera le 24 février aux États-Unis.

Lire aussi:

2017 - Lamborghini Aventador S