Les commandes sont d'ores et déjà ouvertes en Europe.

Cette année pourrait bien être la plus importante de l'histoire d'Opel : la marque allemande est maintenant détenue par le Groupe PSA après avoir été rachetée pour la somme de 2,2 milliards d'euros. A l'occasion de ce nouveau Salon de Genève, nous assistons également au lancement de deux nouveaux modèles, qui devraient devenir les best-sellers de la marque : le Crossland X ainsi la deuxième génération d'Opel Insignia, avec ses versions berline et break qui font leurs débuts à Genève.

Bien que le nouveau propriétaire français d'Opel a promis de ne pas interférer dans le processus de développement de la marque, cette nouvelle Insignia pourrait bien être l'un des derniers modèles basés sur une plate-forme General Motors. Elle est plus grande qu'auparavant et offre désormais plus d'espace à bord, avec 32 mm de plus en largeur et un espace aux jambes plus généreux.

2017 Opel Insignia live in Geneva
2017 Opel Insignia live in Geneva

Le coffre de la berline (dénommée Insignia Grand Sport) s'élève à 490 litres et 1450 litres une fois la banquette arrière rabattue. Si vous ne disposez pas de suffisamment d'espace pour vos bagages, vous pourrez également opter pour la version break (appelée Insignia Sports Tourer), qui offre 30 litres de coffre en plus, pour un total de 520 litres qui peut même atteindre les 1638 litres, ce qui représente une augmentation de 108 litres par rapport au modèle qu'il remplace.

Les modèles de base seront tractés par les roues avant, tandis que les variantes plus coûteuses recevront un système de transmission intégrale avec vectorisation de couple. Plusieurs motorisations sont proposées : le modèle d'entrée de gamme est livré avec un moteur essence quatre cylindres turbocompressé de 1,5 litre proposé en deux niveaux de puissance : 140 ou 165 chevaux. Vous trouverez également un 2,0 litres turbo plus puissant avec 260 chevaux, couplé à une nouvelle boîte automatique à huit vitesses. Si vous préférez plus de sobriété, Opel propose un bloc 1,6 litre diesel avec 110 chevaux, ainsi qu'un moteur plus costaud de 2,0 litres avec 170 chevaux.

Lire aussi:

La nouvelle Insignia sera utilisée comme plateforme globale pour d'autres véhicules du groupe General Motors : les australiens auront ainsi droit à une nouvelle génération de Holden Commodore forte de 312 chevaux, issus d'un moteur V6 de 3,6 litres de cylindrée et couplé à une boîte automatique à neuf rapports ainsi qu'une transmission intégrale. Aux Etats-Unis, l'Insignia sera plus connue sous le nom de Buick Regal, qui devrait être lancée d'ici l'année prochaine.

Retrouvez toutes les nouveautés, les concepts et les photos live du salon de Genève 2017 sur notre page spéciale !

2017 Opel Insignia Grand Sport