Fallait y penser.

L’automatisation, la robotisation et l’intelligence artificielle sont des enjeux majeurs. La voiture autonome est également au centre des débats, certains préfèrent conduire et avouent ne pas trop faire confiance aux voitures autonomes, d’autres acclament qu’il s’agit là d’une avancée majeure que l’on doit accepter.

Les constructeurs automobiles s’enfoncent bien évidemment dans la brèche et proposent à tour de rôle des véhicules autonomes ou semi-autonomes. Mais voilà, la législation n’autorise pas encore la conduite 100 % autonome, il faudra donc patienter encore quelques années.

Vous aimerez aussi :

Comme tout système, les voitures ont des failles et celle illustrée dans la vidéo prête à sourire. L’artiste James Bridle a imaginé une situation très drôle mettant la voiture autonome en mauvaise posture (la voiture que vous voyez en vidéo n'est pas un véhicule autonome mais permet d'illustrer la situation).

L’idée est de tracer au sol deux cercles. Le premier cercle à l’extérieur est discontinu tandis que le second plus à l’intérieur est continu. Ainsi, lorsque la voiture autonome aborde ce piège, elle va s’enfoncer grâce à la ligne discontinue qui l’autorise. Mais maintenant que la voiture est à l’intérieur du cercle, elle ne peut plus ressortir car elle est empêchée par un cercle continu donc impossible pour la voiture autonome de franchir cette barrière.

Résultat, le véhicule reste à l’intérieur sans possibilités d’avancer ni de faire marche arrière. D’accord, c’est une situation extrême que les voitures autonomes auront peu de probabilité de rencontrer dans la vie courante, sauf si des malins s’amusent à dessiner des cercles au sol dans les années à venir ...

Lire aussi :

Faites partie de quelque chose de grand