Et pour quelques centimètres de plus…

Hans Joachim Stuck, pilote allemand de renom et multiple vainqueur au Nürburgring, l'a mainte fois répété. On ne connaît jamais par cœur la Nordschleife. Il faut dire que la piste de 23 km évolue d'année en année, s'use au passage des multiples pilotes amateurs. Aussi, que l'on soit connaisseur ou non de la piste germanique, il vaut mieux s'armer de prudence au moment de prendre le volant et de s'engager sur le bitume du circuit.

Voici d'ailleurs un conducteur de Lotus qui a dû trembler quelques minutes ! Au volant de son Elise première génération, ce dernier a en effet perdu l'arrière en sortie de courbe. En résulte un long tête-à-queue qui se termine par un petit contact le long du rail. Quelques longues secondes pour le pilote derrière le volant cependant, qui a dû craindre de taper le rail à chaque passage de ce dernier devant son capot ! Pour sa défense, la piste semblait particulièrement grasse, et la Lotus n'arrivait pas non plus à pleine vitesse !

Une petite Lotus qui doit être particulièrement à l'aise sur le tracé de la Nordschleife. Équipée d'un modeste 4 cylindres en ligne d'origine Rover, le fameux Série K, de 1,8 litre et présentant entre 120 et 160 chevaux selon les versions. Surtout, ce sont les 700 kg à peine de l'auto, via un châssis en alu et une carrosserie en fibre de verre, qui la rendent très performante.

Lire aussi:

Faites partie de quelque chose de grand