Le moteur rotatif en version course est une pure merveille.

On dit souvent que les idiots ne changent jamais d'avis. Il faut que croire que ces "idiots" ont parfois raison. Prenons le cas de Mazda. Dans les années 1980, tous les spécialistes expliquaient que le moteur rotatif était suranné, trop gourmand par rapport à un moteur traditionnel.

Lire aussi:

Mazda n'a jamais été de cet avis, et a toujours fait confiance à cette technologie du moteur Wankel, à piston rotatif. S'entêtant même à le faire courir en Endurance, comme ce fut le cas à la fin des années 1980, lorsque Mazda entamait le programme 767B, qui lui-même remplaçait, une première tentative avec la 757. Ce prototype, qui débutait en 1988 aux 24 Heures du Mans, devait faire face à une sacrée concurrence, composée notamment de Jaguar, Porsche, Mercedes et même Nissan et Toyota.

1988 - Mazda 767B
1988 - Mazda 767B

Le prototype nippon va plusieurs fois remporter sa catégorie, entre 1988 et 1990. Ce qui impressionne surtout chez Mazda, c'est la fiabilité de ses moteurs rotatifs. Le quadri-rotor de près de 600 chevaux est rarement mis en défaut, et, pour le plus grand bonheur du public, émet un son unique, très aigu, proche de ce que l'on peut retrouver sur certaines F1. Pour la petite histoire, c'est en 1991 que Mazda touchera au but, bien aidé par la fiabilité de son prototype 787B. Un événement tel, pour une voiture japonaise,qu'au Japon, les chaînes de télévision bouleverseront leurs programmes pour diffuser la victoire en direct.

Lire aussi:

Pour le Pays du Soleil Levant, il s'agissait en effet d'une grande première pour une marque nippone. Presqu'un exploit dans un pays où Le Mans est une course légendaire. Depuis, seul Toyota a presque réussi à renouveler l'exploit, jusqu'à la défaillance d'un capteur dans l'ultime tour de la course, en 2016. Quant à Mazda, le rotatif a été mis un peu de côté depuis, même si la RX8 des années 2000 était équipée d'un moteur rotatif. Qu'importe, cette vidéo, permet d'en profiter encore de nos jours ! Et si la vidéo annonce une 787B, il s'agit cependant bien de la 767. Pour admirer la lauréate des 24 Heures du Mans, rendez-vous ici plutôt !

 

Faites partie de quelque chose de grand