Le H1 n'est pas mort.

Tout le monde se souvient des monstrueux Hummer H1, H2 et H3, dérivés des véhicules qui équipaient l'armée américaine. Originale et pas vraiment raisonnable, cette aventure prit fin en 2010, lorsque General Motors prit la décision de stopper les activités d'Hummer. Mais aujourd'hui, la firme américaine Humvee Export fait revivre le Hummer H1, dont la production a cessé en 2006. Pour parvenir à ses fins, elle s'est tournée vers la société VLF Automotive (au sein de laquelle œuvrent Bob Lutz et Henrik Fikser), qui assurera l'assemblage de la voiture.

Humvee C-Series

Puisque le patronyme Hummer appartient toujours à GM, le revenant a opté pour un nouveau nom : Humvee C-Series. Reprenant fidèlement les traits d'un Hummer H1, le véhicule a été présenté à l'occasion du dernier salon de Shanghai.

Sous le capot, ce sont différents moteurs d'origine GM qui se chargent de mouvoir ce mastodonte, avec dans le détail un V8 diesel disponible en trois niveaux de puissance (190, 205 et 245 ch) et un V8 essence de 430 ch. La gamme s'articule par ailleurs autour de trois niveaux de finitions au nom équivoque : Bravo, Charlie et Delta.

Attendu en Chine début 2018, le Humvee C-Series sera semble-t-il vendu également en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient. En revanche, c'est un peu l'ironie de l'histoire, il ne sera pas proposé sur le continent américain, la législation locale l'écartant de la niche des voitures produites en toute petite série. John Costin, le président de Humvee Export, n'en reste pas moins confiant. "Il y a un marché de niche (...) Il y a des gens qui veulent s'amuser à 8 ou 9 km/h", a-t-il ainsi déclaré.

Source: Humvee Export via Car and Driver

 

Lire aussi :

Humvee C-Series