Avec plusieurs dépassements audacieux au passage !

Rien ne vaut le chant d'un 12 cylindres, en V comme à plat, sur un circuit de course. D'autant plus lorsque celui-ci est ornée du cheval cabré cher à Enzo Ferrari. Ainsi, lors des Spa Classic, en mai 2017, les spectateurs ont pu profiter de la mélodie du moteur Ferrari de la 312 PB, le prototype officiel de la marque de Maranello en Endurance entre 1971 et 1973.

1972 - Ferrari 312 PB

Il faut dire que la Ferrari 312 PB avait fort à faire puisqu'elle venait remplacer la 512M, concurrente de la terrible 917 de l'époque. Elle arrive suite à un changement de réglementation visant à éviter la course à la puissance entrevue avec les 917 et 512 justement. La voiture reçoit un moteur boxer de 12 cylindres développant 450 chevaux environ à 11'5000 tours/min et tiré du moteur de la 312 F1 de l'époque.

Construite sous l'autorité du brillant ingénieur Mauro Forghieri, qui dessinera de nombreuses voitures de la Scuderia, la 312PB se montre performante. Avec son châssis aluminium et sa carrosserie en fibre de verre, la voiture ne pèse que 650 kg et dispose d'une aérodynamique performante, lui permettant d'atteindre les 320 km/h.

1972 - Ferrari 312 PB
1972 - Ferrari 312 PB

Si sa carrière commence tragiquement, avec l'accident mortel de Giunti, heurtant la Matra en perdition de Beltoise à Buenos Aires (Argentine), la voiture va ensuite connaître de nombreux succès.

Seulement, aussi brillante soit-elle, la Ferrari va affronter une autre armada, celle de Matra, bien décidé à gagner Le Mans. Pas prête en 1972, la firme italienne revient en 1973 mais doit s'incliner face à Pescarolo et Larousse, sur la Matra 670B.

Lire aussi:

C'est ainsi que l'Ardenne belge a pu réentendre le chant unique de cette Ferrari, à l'occasion des Spa Classic, disputés mi-mai dernier. La scène prend place dans l'habitacle de la voiture de Giovanni Lavaggi. Ancien pilote professionnel, vu en Formule 1 chez Pacific et Minardi, l'Italien a ensuite couru en Endurance, sur des prototypes, avant de créer son propre prototype LMP1 au milieu des années 2000.