La conduite autonome de niveau 3 sera mise à l'épreuve.

En avril dernier, Audi et Porsche ont annoncé qu'ils développeraient une nouvelle architecture automobile spécialement conçue pour les voitures autonomes. Les deux constructeurs allemands vont ainsi travailler sur les plateformes, les modules ainsi que les composants qui seront prêts pour 2025.

Dans cette optique, Audi vient d'annoncer qu'il a reçu une autorisation spécifique pour essayer ses véhicules autonomes dans l'état de New York, une première aux États-Unis. Les tests routiers débuteront à la mi-juin 2017 à Albany, capitale de l'état de New-York, où Audi mettra à l'épreuve la conduite autonome de niveau 3. Ce sera alors "la première démonstration de véhicule autonome de l'histoire de l'état de New York" selon le constructeur allemand.

 

Selon la SAE (Society of Automotive Engineers), l'autonomie de niveau 3 signifie que le véhicule est capable de se conduire de manière autonome sur autoroute, lorsque des conditions spécifiques sont réunies, mais que le conducteur doit être en mesure de reprendre le contrôle de la voiture en cas de besoin. Deux ingénieurs Audi seront en charge de tester le prototype de véhicule autonome dans l'état de New York, un à l'avant et l'autre à l'arrière de la voiture, afin de valider le bon fonctionnement des processus et des systèmes embarqués.

Nous sommes précurseurs dans le développement de la technologie Piloted Driving depuis plus de dix ans, et tester ces véhicules dans un environnement réel est une étape-clé de notre objectif de créer des routes plus sûres”, a annoncé Scott Keogh, Président d'Audi of America.

Lire aussi:

En janvier dernier, Audi a dévoilé l'Audi Q7 Deep Learning Autonomous Concept au CES de Las Vegas, un véhicule capable de se conduire tout seul sans l'aide d'un être humain dans un environnement dédié. Ce véhicule était une démonstration des technologies de conduite autonome d'Audi pour les véhicules de demain.

Source : Audi

Audi Q7 deep learning concept