Et tout cela se ferait au profit de l'environnement !

Le Land Rover Defender appartient aujourd'hui au passé. Pourtant, le 4X4 britannique continue d'inspirer certains préparateurs, qui ne cessent de proposer des améliorations en tout genre. Basé en Angleterre, le garage JE Motorworks a pour sa part un projet particulièrement ambitieux : il veut monter un moteur essence distillant jusqu'à 350 ch sous le capot du tout-terrain anglais. 

JE Motorworks Land Rover Defender

L'objectif principal est ici de réduire les émissions polluantes du Defender, qui abritait en fin de carrière un diesel émettant 266 g/km de CO2. Le moteur envisagé par JE Motorworks, un 2,3 litres Ford qui équipe les Mustang et Focus RS, fait naturellement bien mieux, avec 175 g/km de CO2.

Avec une telle motorisation, le Defender pourrait donc se plier aux nouvelles exigences environnementales qui fleurissent un peu partout. "Nous espérons que de nombreux propriétaires de Defender verront un moteur à essence moderne et à injection directe comme une bonne solution, plus respectueuse de l'environnement", explique Jonathan Douglas, le président de JE Motorworks.

Bien sûr, le bloc fera l'objet de quelques modifications pour coller au mieux à l'esprit du Defender, plus lourd et nécessitant sans doute plus de couple à bas régime. Le client aura le choix entre une boîte manuelle 6 rapports, ou une boîte automatique comportant le même nombre de vitesses. 

Ces transformations devraient être disponibles avant la fin de l'année. Elles coûteraient environ 23'000 euros avec la boîte manuelle, tandis que la facture s'alourdirait assez sensiblement avec la boîte automatique, forcément plus complexe. 

Source : JE Motorworks via Autocar

Lire aussi :

Faites partie de quelque chose de grand