Un tarif plutôt compétitif et deux moteurs pour commencer.

Petit à petit, Opel dévoile les derniers secrets de son nouveau SUV compact, le Grandland X. Techniquement d'abord, nous apprenons aujourd'hui que l'offre de motorisations comprendra un essence 1,2 litre turbo de 130 ch et un diesel 1,6 litre de 120 ch (deux blocs signés PSA). C'est peu, mais Opel précise bien que des moteurs plus puissants seront proposés à terme. 

ZlUgI" frameborder="0" allowfullscreen>

Lire aussi :

Le Grandland X repose sur la plateforme du Peugeot 3008. Il offre le choix entre boîte manuelle et boîte automatique mais se passe de transmission intégrale. Il faudra donc se contenter du Grip Control.

Opel Grandland X

Le premier niveau de Finition est baptisé "Edition". Il comprend l’avertisseur de changement de voie intempestif, la reconnaissance des panneaux de signalisation, les jantes 17", la climatisation automatique bizone, l'assistant Opel OnStar ou encore la banquette arrière 2/3-1/3. Les tarifs débutent respectivement à 25'600 euros en essence et 27'700 euros en diesel. À titre de comparaison, un Peugeot 3008 Access doté du même moteur essence réclame un surcoût de 300 euros, tout en se montrant légèrement moins généreux en matière d'équipements.

En outre, une finition Elite plus huppée proposera de série la caméra de recul 360°, le détecteur de somnolence ainsi que l'alerte anti-collision avant avec freinage d’urgence automatique et détection de piétons. Son tarif reste à connaître. Côté options, le toit en verre panoramique demande un effort de 750 euros, tandis que le système audio Denon est facturé 650 euros.

Les commandes de l'Opel Grandland X seront ouvertes en France dès la fin du moins de juin. Le modèle sera présenté au public lors du salon de Francfort puis arrivera en concession en octobre.

Lire aussi :

Opel Grandland X