Si vous avez 450'000 $ de côté...

Connaissez-vous la Lykan Hypersport de W Motors ? Ou encore la Jannarelly Design-1 ? Toutes deux ont un point commun avec le Zarooq Sand Racer 500 GT. Leur design, que l'on doit à une seule et même personne : Anthony Jannarelly. Et si chez W Motors on dans l'ultra-luxe des hypercars, et chez Jannarelly c'est plutôt le design vintage et les performances pures qui priment, la philosophie de Zarooq est différente. Le but de ce Sand Racer 500 GT est de pouvoir passer partout, à n'importe quelle vitesse !

Voir aussi:

 

Il faut dire que sous son physique trapu de ce buggy tout droit venu des Émirats Arabes Unis, se cache un gros moteur, un V8 6.2 emprunté à General Motors, et qui développe pas moins de 525 chevaux et 660 Nm de couple. Le tout rapporté aux 1300 kilos du bolide, c'est plutôt pas mal ! Pour passer cette puissance aux quatre roues, Zarooq a opté pour une boîte séquentielle à 5 rapports.

Vous aimerez aussi:

2017 Zarooq Sand Racer 500 GT
2017 Zarooq Sand Racer 500 GT

Pour pouvoir rouler sur le sable comme sur route, le Sand Racer opte pour une suspension ajustable, avec deux positions différentes, pour relever ou abaisser la caisse. Jusqu'à 45 cm de débattement ! Carrosserie en fibre de carbone et arceau cage sont de la partie, de même qu'une instrumentation digitale et des sièges à coque carbone, tandis que l'intérieur est recouvert de cuir, cousu main par Mansory !

Dans un premier temps, Zarooq propose une première édition de son Sand Racer 500 GT, limité à 35 exemplaires. De quoi justifier le prix de 450'000 $, soit près de 400'000 euros ? Sans doute pas. Mais nul doute que tous les exemplaires vont se vendre comme des petits pains ! 

Faites partie de quelque chose de grand