L'épisode du Dieselgate est digne d'un film de James Bond.

L’affaire du Dieselgate continue de faire l’actualité, voici un nouvel épisode qui soulève pas mal de questions et qui met à mal le groupe allemand. Selon les journalistes de Bloomberg, Volkswagen aurait réservé un site dédié au développement du logiciel truqueur.

Ce site serait situé à Wolfsburg, à quelques mètres des bureaux de la direction de Volkswagen. Ce site que l’on peut caractériser de secret, était même interdit aux hauts gradés. Le niveau de sécurité était inhabituellement élevé... seules les personnes et ingénieurs impliqués dans ce projet étaient autorisés à entrer et à participer au développement du logiciel.

Lire aussi:

La découverte de ce site jette une pavé dans la mare, car Volkswagen affirme haut et fort que les dirigeants n’étaient pas au courant de ce projet, que ce logiciel a été développé par quelques ingénieurs mal intentionnés.

La version de Volkswagen devient donc de plus en plus difficile à digérer. Comment un groupe d’ingénieurs peut développer secrètement un logiciel, au siège social du constructeur, dans un site plus que sécurisé, à quelques pas des bureaux de la direction, le tout, sans l’approbation d’un ou de plusieurs dirigeants ?

Volkswagen a reconnu que certaines motorisations diesel étaient truquées et accepte de les remettre aux normes. Si l’on comptabilise tous les véhicules du groupe, plus de 12 millions de véhicules seraient concernés. La facture est également très salée pour le groupe Volkswagen, le montant des mises aux normes et des différentes amendes s’élève à plus de 22,6 milliards d’euros.

Lire aussi:

 

 

Source: Bloomberg