La faute à une piètre saison en 2015, qui entraîne une baisse des revenus télévisés pour l'écurie anglaise.

Autant la marque McLaren se porte bien, avec 3286 voitures vendues en 2016, ce qui veut dire, une hausse de 70% par rapport à l'année précédente, pour l'écurie de Formule 1, la situation est un peu plus compliquée. Empêtrée dans les ennuis mécaniques avec son partenaire Honda, la firme anglaise ne tient plus les premiers rôles dans la discipline reine. De fait, les droits télé ne tombent plus autant que par le passé.

Lire aussi:

Ainsi, en 2015, l'écurie présentait 5,88 millions d'euros de bénéfices pour un chiffre d'affaires de 212 millions d'euros. Les primes cependant reflètent du niveau de performance de la saison précédente, et la neuvième place réalisée pour la première campagne avec Honda a contribué à la chute du chiffre d'affaires à 203 millions d'euros l'an passé. En d'autres termes, l'écurie a enregistré des pertes malgré des moteurs Honda gratuits et un soutien financier non négligeable du motoriste japonais.

Mclaren Renault Toro Rosso Honda

La situation devrait cependant s'améliorer niveau résultats. La saison prochaine, McLaren utilisera des moteurs Renault clients, jusqu'ici plus fiables et performants que les blocs Honda. Différence majeure, McLaren doit payer Renault, même si des accords marketing, par exemple liés à l'utilisation des logos Renault sur les voitures, devraient réduire ces coûts.

2018, année charnière

Il est néanmoins clair que la structure de Woking fait face à un grand défi pour équilibrer les comptes dans un avenir proche, car les primes de 2018 seront impactées par une probable neuvième place cette saison.

Mclaren Renault Toro Rosso Honda

Les chiffres révèlent également que McLaren a dépensé 26,78 millions d'euros sur le développement de sa monoplace en 2016, soit 5,2 millions d'euros de plus que l'année précédente, pour se préparer aux changements majeurs de la réglementation 2017. L'équipe reste optimiste pour son avenir Jonathan Neale indiquant : "En piste, notre châssis a démontré d'excellents résultats au fil de la saison 2017, avec une bonne corrélation entre la performance en essais et en piste."

Lire aussi:

"Nous croyons que notre nouveau partenariat avec Renault Sport va fournir un groupe propulseur qui, associé à notre châssis, nous apportera des opportunités d'atteindre nos objectifs et de gagner des courses dans un avenir proche."

 
Source: Motorsport.com